L'histoire...

    Partagez
    avatar
    Melian
    Admin

    Nombre de messages : 389
    Age : 34
    Localisation : Orléans :(
    Date d'inscription : 07/06/2008

    L'histoire...

    Message par Melian le Sam 29 Nov - 12:11

    Je n'ai lu que le début, mais ça à l'air tellement bien que j'ai décidé de publier l'histoire de RaKiko sur mon forum! Donc bonne lecture.

    --------------------------------------------------


    Il y a fort longtemps dans l'univers alors qu'il n'y avait pas de vie et que tout était plongé dans des ténèbres sombres et éternels.
    Une étoile particulièrement grosse s'est changé en une immense boule de feu, qui fut notre Soleil d'aujourd'hui.
    Mais se sentant seul, le Soleil étendit ses rayons pour se trouver une compagnie.
    Malgré sa force et sa lumière, il ne parvint pas à éclairer tout l'univers qui s'étendait sur des millards d'années lumière.

    Il chercha parmit les autres astres qui le voisinait, il fut séduit par la splendeur de la Lune et communiquait son amour en lui envoyant des étoiles filantes.
    Et avec le temps grandit cet amour secrêt et entre leur deux énergie se créa dans l'univers une pierre de lune arc-en ciel.
    La Lune appella le Soleil pour lui annoncer la venue de cette pierre de lune, signe de vie.Le Soleil étira ses rayons jusqu'à la lune pour contempler l'oeuvre de leur amour.
    Lorsque ses rayons atteingnirent la pierre, il vit qu'elle était multicolore, ce qu'il n'avait jamais vu au par avant, car les couleurs n'existaient pas encore, mais soudain la pierre se métamorphosa, en une jeune fille aux cheveux arc-en-ciel.

    La jeune fille , princesse de l'Arc-en-ciel, raconta au Soleil, qu'elle dormait dans la pierre en attendant d'être réveillée par le soleil,car lui seul pouvait lui donner la vie.
    Désormais libre, elle allait remplir sa mission de colorer l'univers et le rendre merveilleux pour distinguer chacune des planètes.
    Et grace à l'énergie des couleur la vie se créa sur la lune à petit peu, les premières plantes croissèrent et d'ici quelques siècles un royaume règnera sur la lune.

    Cependant une force maléfique, venant d' une planète noir ou comme décort, il n'y a que des volcan crachant du goudron noir, les êtres négatifs jaloux de ce pouvoir voulurent s'en emparer pour colorer l'Univers à leur façon, mais la princesse arc-en-ciel, ne voulant pas que ses pouvoirs tombent entre les mains du mal qui aurait pu s'en servir pour détruire le monde, elle se refusait.
    L'ennemi cependant proclama la menace qu'en cas de refus, ils allaient déversser de ce goudron toxique sur la lune pour empêcher le royaune Lunaire de se créer et peupler la lune comme l'indiquait le destin.

    Zukana, n'avait guère le choix de les attirer loin, pour les empêcher de mettre leur menace à exécution.

    Elle entraîna les ennemis dans une zone de l'univers ou le nombre d'astéroïdes est incroyable, un endroit immensément dangereux dans le but des éloigner du système solaire ou il faisait sombre, mais les envahisseurs subjugués de sa brillance et des couleurs qu'elle laissait, décidèrent de vouloir la garder pour eux. Elle n'aurait pas pu s'en sortir alors elle s'est jettée sur les Astéroïdes entraînant la mort des êtes maléfiques, mais en donnant sa propre vie.

    Son coeur en mille éclats de couleurs dans l'univers créèrent les étoiles.
    Il ne restait plus rien d'elle et le Soleil l'apprit par le Vent.
    -Votre fille est morte, mais à colorer l'univers de couleur extraordinaire pour sauver l'avenir de la croissance du système solaire.

    Il fut déchiré et si malheureux qu' on craignait qu'il s'éteint à jamais entraînant la disparition de l'univers vers un issu fatal, alors les Nuages partirent a la recherche des vestiges et ne trouvèrent que quelques fragement d'une pierre de lune.
    Mais en allant la ramener près du soleil, les éclats devenus goute de pluies fondèrent sous les rayons.
    C'était peine perdu, mais un immense arc-en-ciel apparu et peu à peu l'énergie de l'arc-en-ciel s'anima
    Le soleil en se tournant vers eux, à vu que les reflets arc-en-ciel étaient bel et bien là, mais elle Zukana n'était plus, seule son âme subsistait.

    Après la pluie, si le soleil brille dans le ciel, se formera toujours un arc-en-ciel ramenant la paix dans le ciel pour redonner de l'éclat au Soleil.

    Elle expliqua au Soleil, qu'elle devait partir vers l'inconnu pour voir si d'autres systèmes solaires existent pour qu'elle les couvre et garnisse de couleur, sinon le reste de l'univers demeurera un immense trou noir, mais un jour dans plusieurs millénaires elle reviendrait pour deffendre sa mère la Lune contre le mal aux côtés de la princesse de la reine Sérénité.

    Le Soleil était triste de savoir ceci, mais elle lui promis:
    -Lorsque les nuages viendront semer la pluie, si tu reviens briller après je t'enverrai un clin d'oeil de l'infini et comme ça il y aura des arc-en-ciel sur la terre!

    Le Soleil le promis et désormais l'âme de Zukana dans l'univers avec ses pour répendre la couleur dans l'infini en entendant de revenir dans notre système solaire et reprendre vie sous la forme que le destin lui choisira.

    Cependant Shine Rainbow '' Zukana'' est une solitaire et comme elle passe d'un système solaire à un autre, elle a vu des peuples naîtrent et peupler le ciel.
    C'est dailleurs elle, qui baptisa les planètes de l'univers et si elle disparaîtrait ça serait la fin de notre Soleil...
    Voilà pourquoi, elle joue un grand rôle auprès des Sailors et dans l'éventuel destin de l'univers.


    Rakiko
    *Cette histoire est une pure invention de moi, je précise.*


    Sujet: Re: Fanfic: La légende de Shine-rainbow Dog Lun 6 Oct 2008 - 19:34

    --------------------------------------------------------------------------------

    -Oh, Setsuna, veux-tu me la raconter encore une fois? insista Chibiusa

    -Mais, petite Lady, il est déjà tard et il faudrait que tu sois au lit a cette heure là!
    expliqua la jeune femme qui était assise sur le sofa du salon avec la fillette à côté d'elle.

    - Ah...c'est pas juste , j'ai pas sommeil du tout, alors pourquoi aller me coucher? demanda l'enfant.

    -Parce que tu dois dormir si tu veux être en forme demain et tout le monde doit dormir même une petite princesse, tout le monde à besoin de repos! lui répondit Setsuna en lui passant la main dans ses cheveux.

    La petite fille souriante, n'ayant aucune envie de mettre fin a cette discussion, mais Setsuna en l'abcence d'Usagi et Mamoru en avait la garde et avait le dernier mot, du moins suposément...

    - Mais je voudrais connaître la suite, j'aime cette histoire! expliqua l'enfant qui manifestait un peu d'agitation et alors Setsuna la pris sur ses genoux.

    -Écoute- moi petite Lady, que vont penser et dire Usagi et Mamoru quand ils reviendront du spectacle qu'ils sont allés voir au théâtre? Ils vont constater que j'ai pas été une bonne gardienne d'enfant qui ne respecte pas les heures du coucher? Tu as vu l'heure? Il est 22 heures et les petits enfants doivent dormir.

    Chibiusa dans son pyjama rose lilas avec des petits lapins blancs brodés réfléchit un moment et imagina en effet combien Usagi a tendence à faire toute une histoire avec pas grand chose et cette pensée la fit rire.

    -Bien, ils pourront pas te gronder, tu es plus âgée qu'eux..et je dirai que je voulais pas aller dormir...dit-elle

    Setsuna était du genre patiente , calme et elle avait le tour de bien comprendre Chibiusa qui essaie toujours de convaincre pour obtenir ce qu'elle veut par tous les moyens, mais Setsuna craignait malgré elle de se laisser manipuler par la fillette capricieuse qui la regardait avec des grands yeux insistants.

    - Non petite Lady et tu le sais bien...alors sois une vraie petite princesse et va dormir, je vais même t'accompagner a ta chambre si tu veux, lui dit Setsuna.

    La petite fille lui souria et sagement lui répondit:
    -D'accord, puis que c'est toi qui me le demande! Chibiusa serra la jeune femme avec ses petits bras.
    Setsuna se leva en la portant dans ses bras et alla la conduire jusqu'a sa chambre. Elle aimait beaucoup cette enfant un peu comme si c'était sa fille, mais ça elle ne le disait pas et gardait mille et un mystéres en elle comme dans un tiroir secrêt et sans doûte que jamais personne le saurait.
    Elle borda Chibiusa et lui donna sa peluche préférée pour dormir.

    -Allez bonne nuit petite Lady! lui dit Setsuna, qui s'apprétait à éteindre la lumière quand la fillette l'interpella.

    -Attends! Dis-moi...

    -Qui a t'-il petite Lady? lui répondit- elle

    -Bien je voudrais savoir si tu crois à cette légende de la princesse Arc-en-ciel?

    Setsuna était un peu étonnée de ce faire poser la question:
    -Humm, tu sais petite Lady que les petits croyent à des contes merveilleux que les grands détruisent trop souvent avec leurs ternes réalités et en leur disant qu'il ont tort de croire en cela.

    -Ah donc, ça signifie que tu n'y crois pas... lui répond Chibiusa

    -Qu'es-ce qui te fait dire cela? demanda Setsuna

    -Bien, parce que tu es une adulte! lui répondit Chibiusa

    ''Cette enfant est vraiment vive d'esprit pour conclure de la sorte...pensa- t' -elle. Si les adultes pouvaient rester ainsi et comprendre avec la logique des enfants ça serait si différent dans le monde....''
    Elle devait cependant répondre à la petite fille pour lui expliquer en fait ce qu'elle croit .

    -Petite Lady, beaucoup de gens ont besoins de preuves et de certitude pour pouvoir affirmer que quelque chose est vrai et que ça existe. Une bonne majorité d'entre eux refuseront toujours d'admettre ce qui est irrationnel, mais malgré tout, il y a ceux qui croyent...
    Tu es libre de faire ta propre opinion de cette histoire, mais moi, j'y crois!

    Chibiusa regardait Setsuna avec des grands yeux intérrogateurs:
    -Mais, tu ne me dis pas ça pour me faire plaisir hein?

    -Non...je te l'assure, sincèrement je suis certaine que tout cela est vrai!
    affirma Setsuna
    Intérieurement Setsuna se souvenait l'époque ou elle gardait les portes entre les deux mondes et qu'elle avait longuement discuté avec le Temps, qui lui avait raconté cette légende.
    En fait l'existence de cette histoire se perdait dans la nuit des temps, à force d'avoir dormit dans le silence des siècles et des siècles les peuples ont oublié que cette légende avait un jour existé. Seul le Temps ayant traverssé les âges et l'espace des millénaire pouvait à titre de témoin raconter les faits de cette légende, mais Setsuna taisait le pourquoi qu'elle connaissait l'existence de ce conte.


    -Tant mieux alors, ça me rassure! ajouta Chibiusa les yeux pétillants

    -Pourquoi donc?

    -Si tu y crois, c'est que c'est vrai! Et puisque c'est bien réel, peut-être que je le verrai un jour... continua la petite fille qui rêvassait comme une fan qui rêve de voir son idole!
    -Setsuna... crois-tu qu'elle viendrait me voir, si elle descend sur terre?
    Je voudrais savoir comment elle fait pour colorer l'univers!

    Pour Setsuna c'était un peu embarrassant de répondre, car elle ne voulait pas désillusionner l'enfant, mais elle ne voulait cependant pas lui raconter des balivernes.

    -Petite Lady, crois-tu vraiment que je suis capable de savoir avec précision quelques chose qui va arriver dans le futur? Tu me surrestimes ...petite Lady!
    Et dailleurs si j'aurais un tel pouvoir il y a bien des choses que j'aurais prévu autrement...

    -Ah comment tu as fait jadis des bêtises? lui demanda la fillette avec curiosité
    Ah mais sans doûte moins pires qu'une qu'on connais...C'est impossible de faire autant de gaffes qu'Usagi! ... avoua la fillette en riant

    Setsuna souria et changea de sujet, puisqu'il était approchait 22:30 et que la petite était toujours éveillée.
    Cependant elle avait remarqué depuis un moment que les yeux de la petite commençaient à se fatiguer.

    -Aller petite Lady, il faut que tu te repose...

    Chibiusa bailla et les yeux mi- fermés elle avoua:
    -Ah je crois que j'ai un peu sommeil là...

    -Je vais te laisser...et fermer la lumière!

    -Bonsoir Setsuna! dit Chibiusa fatiguée qui tomba endormit.

    -Bonne nuit et fait des beaux rêves...Petite Lady! lui murmura Setsuna en l'embrassant sur le front. Doucement elle s'éloigna vers la porte, elle regarda la fillette une dernière fois avant de refermer la porte et de retoruner au salon.

    Usagi et Mamoru allaient probablement d'arriver d'ici peu, alors Setsuna retourna au salon .


    _________________
    avatar
    Melian
    Admin

    Nombre de messages : 389
    Age : 34
    Localisation : Orléans :(
    Date d'inscription : 07/06/2008

    Re: L'histoire...

    Message par Melian le Sam 29 Nov - 12:12

    Un peu plus tard dans la soirée...

    Minuit moins quart, ça faisait moins de 20 minutes que Setsuna avait quitté le logement de Mamoru et Usagi, qui étaient rentrés une demi-heure après que la petite s'étaient endormit.
    Il faisait pas froid et comme il était tard, elle avait décidé de rentrer à pied et de ne pas déranger Haruka qui était restée avec Michiru sans doute avaient-elles passé une soirée romantique,...
    La nuit était belle, à peine une brise légère, les rues étaient calmes et le ciel étoilé, Setsuna pensait à Chibiusa et son désir de voir cette fille qui a créer un jour les couleurs. Elle savait bien qu'en fait même le Temps lui-même n'avait jamais eu l'occasion de la revoir dans l'espace temps depuis bien des millénaires déjà.

    En peu de temps, elle arriva et monta les escaliers, humm il semblait y avoir une lumière allumée, mais très tamisée au salon.
    Peut-être que Michiru avait loué un film et qu'Haruka pas très fervante des histoires d'amour se soit endormit devant la télé...comme bien des fois!
    pensa Setsuna, mais quand elle tourna la clef dans la serrure et ouvrit la porte elle fut stupéfaite.

    -Donne! Allez donne- le moi tout de suite! Ah Michi...S'te plait, je veux voir!
    -Non non non... Ruka...faut attendre sinon ça sera plus une surprise!

    -Ahh on s'en fiche des surprise...insistait Haruka

    Setsuna un moment resta sans rien dire cherchant à comprendre quelque chose dans tout ça.
    Haruka et Michiru étaient sur le sofa quasiment une sur l'autre, mais semblaient plutôt s'amuser ou se taquiner...???

    -Humm pourrais-je savoir à quoi vous jouer?
    -Hein...Setsuna! s'exclama Michiru en l'appercevant et Haruka sursauta et tomba du sofa.
    -Aïe...Pourrais-tu la prochaine fois ne pas me faire sursauter a ce point!
    dit Haruka
    -Oh ça va Ruka? demanda Michiru qui lui prit le bras
    -Ouais, ouais...dit Haruka

    Setsuna la regarda et avait presqu'envie de rire.
    -Alors tu es donc nerveuse ce soir Haruka! J'croyais que Michi savais quoi faire pour te détendre... hihi
    dit-elle, avec sarcasme juste pour rigoler.

    -Y'a rien de drôle... j'aurais pu me blesser ou ça aurait pu être Michi !
    dit Haruka en se relevant.

    Michiru restait calme attachant deux boutons de son chemisier .
    -Mais a quoi donc jouiez-vous,? demanda Setsuna , les trouvant étranges.

    -Ce n'est pas ce que tu pense! se dépécha de dire Michiru
    En fait, Ruka insistait pour que je lui montre quelque chose que j'ai écrit pour elle, mais mamz'elle voulait pas attendre, elle voulait le lire ce soir!
    Alors c'est pour ça, quand tu es arrivée qu'elle était presque sur moi, c'est qu'elle essayait de me le prendre pour le lire...

    Les voyant les cheveux tout ébourifflés, Setsuna ne pouvait pas s'empêcher de rire.
    -Vraiment les filles, ainsi quand Setsuna n'est pas la, on peut dire que vous avez du fun!
    continua-t-elle , mais elle disait ça surtout pour agaçer un peu Haruka qui est trop souvent sérieuse.

    -Ah...arrête de rigoler Miss, si tu t'imagines des affaires tu rêves!
    Michi a loué un film ennuyant a mourir! dit Ruka en se levant

    -Tiens donc...ainsi j'avais deviné juste...dit Setsuna

    -Tu veux insinuer quelque chose Sets? lui demanda Haruka

    - Non, je pensais tout haut, c'est tout! répondit-elle en essayant de garder son sérieux.

    -Un film qui n'a pas d'action est ennuyant! affirma Haruka

    -Hein! Ennuyant? Mais tu ne le regardais même pas, c'est moi que tu regardais tout le long et comme moi je regardais le film , tu t'es endormit devant la télé...
    expliqua Michiru .

    -Moi ça? Dormir devant un film! Ahhh les femmes ça fait toujours des reproches! Haruka alla dans la cusine et ouvrit le réfrigérateur se prendre un jus d'orange... à même la bouteille.

    Setsuna n'en pouvait plus de rire , elle avait jamais tant rit.
    Elle avait l'habitude, car depuis qu'elle vivait avec elles, elle les connaissait et voir Haruka mal à l'aise avec un propos à toujours amuser Setsuna.

    -Humm les verres Haruka!
    Tu sais, ils sont toujours a la même place dans l'armoire! dit Michiru

    -Bof pas besoin de verre! Et ça fait moins de vaisselle!

    -Avec elle, on a vraiment l'impression d'avoir un homme à la maison! dit Setsuna

    -Ah non...Ruka est mieu qu'un homme! Michi alla se leva du sofa et alla rejoindre Haruka à la cuisine.

    -Humm ...Ruka! Voyons, ne le prends pas ainsi!
    Michiru la regardait avec des yeux doux.
    -Quoi?
    -Je t'aime...même avec tes p'tites manies, c'est comme ça que je t'adore tu sais! Ne change rien en toi surtout...
    Haruka la regarda timidement, ne sachant quoi dire et voyant Setsuna au salon qui était témoin de la scène.

    Comme Michiru regardait intensément Haruka, Setsuna préfèra aller quelques instants sur le balcon pour les laisser parler.


    -Ehh tu sais, moi les mots d'amour....c'est pas mon truc! dit Haruka embarassée .


    -Alors ne dis rien! ajouta Michi puis, elle l'embrassa

    -Mais pourquoi ? demanda Haruka étonnée

    -Pour que tu oublies ce message pour ce soir et que tu patiente encore un peu, ok Ruka chérie? Michiru l'entoura de ses bras et Haruka eu un petit sourire et la serra contre elle.

    -Bien sûre...Michi...tu sais bien que je tu as le don de me convaincre...toi!

    -Une bonne chance, car tu prends souvent des risques et je dois veiller sur toi, je survivrais pas s'il t'arriverait quelque chose Ruka... Ma douce Ruka!
    Elle la regardait dans les yeux, comme pour s'y perdre, quand Setsuna rentra et les fit décrocher de leur rêve.

    -Alors les inséparables, ça va toujours pour le meilleur? dit Setsuna

    -Humm... Nous, c'est toujours le grand A...tu le sais, lui répondit Haruka qui évite de prononcer le mot amour.Puis, elle enchaîna avec un tout autre sujet...

    -Alors Chibiusa ne t'as pas occasionné de problème? lui demanda Haruka

    -Ah rien à dire, elle est sage cette enfant, c'est Usagi qui n'a pas toujours l'habitude avec la petite, puisqu'elle est bébé elle-même... expliqua Setsuna

    -Usagi... ça c'est vrai, elle est spéciale, mais je l'aime bien, elle a bon coeur et elle est loyal envers ses amies, dit Haruka

    -Mais, dis-moi Setsuna, je me trompe ou tu a l'air songeur depuis ton retour? demanda Michiru.

    -Humm rien de spécial...Enfin, j'ai raconté une vieille histoire a la petite Lady et cette histoire semble l'avoir vraiment impressionnée...avoua Setsuna sans préciser aucun détail.

    Lendemain matin à l'appartement de Mamoru et Usagi :


    Mamoru s'était levé le premier comme d'habitude, comme c'était un samedi il laissa les filles dormir et alla dans la cuisine.
    Comme il vit le livreur de journaux passer par la fenêtre, il sortit de la pièce et alla dans le halle et ouvrit la porte.

    -Humm belle matiné! dit-il au jeune livreur en s'étirant

    -Ah oui, tu peux le dire! Dis-donc, tu es matinal ce matin Mamo?
    lui demanda le jeune homme.

    -Ah, je vais préparer le déjeuner pour mes femmes! (faisant référence à Usagi et leur fille Chibi) , dit il en ramassant le journal

    -Elles sont gâtées hein! ajouta le liveur de journaux

    -Ouais...Faut bien! ajouta Mamoru

    Les deux gars se saluèrent et Mamoru rentra dans l'appartement pour commencer à faire le déjeuner.
    Il alla d'abord voir dans la chambre, mais Usagi dormait toujours à points fermés, occupant presque tout le lit à elle seule!
    Chibiusa avait presque pas de couverture, tellement Usagi les avait tiré de son côté. Il referma la porte, la laissant juste à peine entre-ouverte et retourna à la cuisine.
    Comme tous les matins, il alluma la radio en laissant le volume pas trop fort, afin de laisser dormir ses femmes!
    Il ouvrit le réfrégirateur et déposa sur le comptoire de la cuisine, tout ce qui allait faire partie du déjeuner.

    Il fit bouillir l'eau pour le petit café du matin , tout en lisant maladroitement le journal qu'il tenait tantôt d'une main ou qu'il déposait sur la petite table de la cuisine.

    Soudain, a la radio, on annonça la météo pour le week end:
    -''Samedi, belle journée ensoleillée pour l'ensemble de la région , profitez s'en pour profiter de la chaleur du soleil et sortir de sous vos toîts, puisque demain Dimanche, il y aura des risques d'aversse dans l'après-midi...''

    -Ah, tu es déjà levée! dit Mamoru en voyant Chibiusa entrée dans la cuisine.

    -Bah oui...c'est Usagi elle bouge tellement que j'ai faillit tomber en bas du lit!
    Elle m'empêche de dormir car en plus elle ronfle...dit la petit Chibi l'air un peu découragé.
    -Ah...c'est un phénomène cette Usagi...mais, on peut dire qu'elle anime beaucoup dans une seule journée! dit-il

    -Ouais...dit la fillette en souriant, qui sait que malgré son caractère, son côté pleurnichard, Usagi est toujours là pour ses proches et qu'elle a bon coeur.

    Mamoru jettait un coup d'oeil dans le journal qu'il laissait ouvert sur la table, tout en continuant de faire le déjeuner, il mit les tranches de pain dans le toaster et demanda èa sa fille:

    -Alors, tu as passé une belle soirée hier avec Setsuna?
    La petite enfant leva les yeux vers son père avec un air joyeux :

    -Ah oui! Setsuna est si gentille, je l'aime beaucoup! Et, elle joue avec moi et me raconte des histoires tu sais...expliqua Chibiusa

    -Eh bien, tu passes des bons moments alors dis donc! dit-il en riant

    -Et tu sais quoi...elle m'a raconté une ancienne légende vraiment fantastique!

    Chibiusa semblait si pleine de vie et d'enthousiame pour en parler que son père était curieux de savoir de quoi parlait cette fameuse légende.

    -Dis-moi, es-ce que c'est une histoire que je connais?

    -Non! Personne avant Setsuna m'a parlé d'une si jolie légende!
    Peut-être qu'il y a que moi qui la connait...et Setsuna bien sûre! expliqua Chibiusa, qui prenait un air fière et sûre d'elle.

    -Et bien ça me surprend et j'avoue ma curiosité...dit Mamoru

    -Bien, je vais te la raconter si tu veux, mais vaut mieux attendre qu'Usagi soit réveillée...sinon elle va me la faire redire et je veux pas l'expliquer deux fois, c'est long a raconter! expliqua -t-elle.

    -Comme tu veux! répondit-il en sortant les toasts du toaster .
    Humm , je crois qu'on aura pas le choix de la réveiller...ajouta-t-il en observant l'heure sur l'horloge de la cuisine.

    Je vais le faire! lança la fillette qui quitta la cuisine en courant pour que cette marmotte d'Usagi se lève enfin...


    _________________
    avatar
    Melian
    Admin

    Nombre de messages : 389
    Age : 34
    Localisation : Orléans :(
    Date d'inscription : 07/06/2008

    Re: L'histoire...

    Message par Melian le Sam 29 Nov - 12:15

    -AHHHHHHHHHHHHHHHHHH! hurla Usagi qui se fit réveiller alors qu'elle rêvait d'un endroit enchanteur, ou elle était avec Mamoru.

    -Mais, tu as vu l'heure le déjeuner va être froid! dit Chibiusa

    -Ah...tu te rend compte que mon rêve s'est brisé parce que tu m'as sauté dessus!dit Usagi

    -Le déjeuner est servit et si tu viens pas, il n'en restera plus, ça sera ton problème! ajouta la petite en lui tournant le dos et sachant bien que la gourmandise d'Usagi allait l'emporter.

    D'un coup, elle bondit hors de son lit et en moins de deux, elle arriva dans la cuisine comme un ouragan. Elle ne prit même pas le temps de s'asseoir qu'elle se jetta sur son déjeuner .
    -Miam miam! Miam! Humm que c'est bon! disait-elle entre deux boucher

    Chibiusa qui restait là les yeux grand ouvert n'en revenait pas.

    -Et dire que je veux être une lady, une chance que Setsuna et les autres ont des bonnes manières, car tu n'es pas un bon exemple! dit la petite avec arrogance

    Usagi la bouche pleine s'empressa de répondre à Chibi comme très souvent elles se disputent, mais ça fait partie du quotidien et Mamoru le sait bien...
    Usagi par moment est pire qu'une enfant et son côté immature surgit alors c'est la guerre, mais en d'autre temps, elle et Chibiusa s'aiment bien, après tout, leurs querelles sont banales et parce que tout simplement, elles sont trop pareils.

    Après un bref malentendu, Chibiusa trouva les mots justes pour calmer sa chère future maman.
    -Ça m'étonne que tu n'as pas vu la crème glaçée dans le congélateur....dit soudainement la petite.

    -Comment ça? demanda Usagi les yeux ronds

    -Moi, je l'ai vu quand Mamo- chan a ouvert la porte ce matin...et si tu l'aurais su, tu n'aurais pas mangé tes crêpes sans ça hihi! la fillette ria et dans un sens, elle en parlait car elle-même désirait en avoir, mais elle était trop petite pour l'atteindre.

    -Ah oui! fit Usagi, aussitôt elle s'empressa de regarder dans le congélateur et vit le pot de crème glaçée dont parlait Chibiusa.

    -Oh ohhhh! Vanille et pépites de chocolat! dit-elle avec un air affamé

    -Eh..et moi alors? C'est moi qui t'en a parlé ,alors j'en veux aussi! dit Chibiusa contrariée
    Usagi ne semblait pas trop vouloir partager, mais elle prit un petit bol et en servit un peu à Chibiusa et elle ne se gêna pas pour manger directement dans le pot avec une cuillère.

    -Non..mais ne le vide pas à toi tout seule! s'écria la fillette
    Mamoru revint de dehors et constata les faits...

    -Tu ne devrais pas manger si vite, tu risque d'avoir des crampes Usako! dit-il a sa compagne en lui donnant un baiser sur la joue.

    -Humm, mais c'est trop bon...

    -Mais si tu en mange trop, tu vas prendre du poid et ton costume de Sailor Moon, tu pourras plus entrer dedans! déclara la petite fille

    Mamoru ne savait quoi répondre et eu un sourire embarrassé devant Usagi.

    -Ah...C'est vrai ça! J'oubliais le poid! Usagi referma vite le couvercle et remis la crème glaçée au congélateur.
    Mamoru lui servit du café et un jus d'orange pour Chibiusa, comme à tous les matins.
    C'est pendant ce temps, que la jeune enfant raconta l'histoire que lui avait raconté Setsuna la veille.

    ................................................................................................................



    Quand ils eurent finit le déjeuner, il fallait planifier la journée et comme le temps était beau, pourquoi ne pas sortir et justement cette fin de semaine- ci, il y avait de nombreuses activités qui animaient la ville et Usagi était certaine de rencontrer ces copines.

    - Es-ce qu'on pourrait pas demander à Setsuna, si elle voudrait venir avec nous? demanda Chibiusa ennregardant ses futurs parents.

    Mamoru regarda Usagi:
    -Pourquoi pas, c'est sur notre chemin après tout! dit-il en s'adressant à elle

    - Mais oui! Excellente idée! s'écria-t-'elle , puisqu'il était annonçé qu'il y aurait des coursses donc forcément que ça plairait à Haruka et tant qu'à inviter Setsuna , ils en profiteraient pour les inviter toutes les trois puisqu'elles vivent ensemble.

    -Génial! Setsuna va venir avec nous! cria Chibiusa folle de joie, mais cela plaisait beaucoup moins à Usagi, de voir qu'elle trouvait tant de qualité à d'autres alors qu'avec elle, elles se disputent fréquemment.

    -Tu viens Usako? dit Mamoru, alors qu'Usagi était distraite par l'émoie de la fillette très démonstrative de son bonheur.

    L'appartement de Haruka était à quelques coins de rues, ça se faisait bien à pieds et ils ne tardèrent pas à arriver.

    -Humm... comme ce sont mes amies, c'est moi qui va aller sonner à la porte et leur demander! lança Usagi

    -Hein? Ce sont aussi mes amies....à moi! dit la fillette
    -Bah...laissons-là y aller, ça ser a rien d'être devant la porte tous les trois...dit Mamoru qui resta sur le bord du chemin avec la petite.
    Usagi monta les escaliers et sonna à la porte.
    Mais Usagi ne fait jamais rien comme tout le monde... elle sonna un,deux,trois, quatre fois!
    Quand Michiru vint ouvrir la porte, Usagi s'appretait à sonner encore!

    -Bonjour Usa..., je savais bien que ça ne pouvait être que toi! dit elle
    Elle portait une jolie petite robe, légerte et qui lui allait bien, toujours bien coiffée, bien maquillée et élégante en tout temps, c'est bien Michiru.

    Usagi un peu gênée bégueilla presque...
    -Eh bien Humm ! Eh, Mamo-chan et moi, on se demandait si ça vous dirait de venir avec nous voir les activités en ville...
    Michiru semblait incertaine et hésita, sans doûte qu'elle devait consulter Haruka, qui a toujours le dernier mot.

    -Usagi, je ne sais pas, on avait pas prévu sortir...enfin, je vais demander à Haruka et Setsuna, si ça leur tente d'y aller, ok !
    -D'accord! Je vais attendre!
    Usagi tourna son regard et vit Chibiusa qui lui faisait des gestes, car elle trouvait que ça prenait du temps!

    Dans l'appartement, Michiru appella Haruka, qui sortait de la douche avec une serviette enroulée autour d'elle.
    Comme elle ignorait qu'il y avait de la visite, lorsqu'elle vit Michiru elle alla près d'elle .
    -Humm tu es ravissante dans ta robe Michi!
    Haruka l'embrassa dans le cou et mit ses bras autour d'elle, mais Michiru était un peu mal a l'aise, car elle n'avait pas pu lui expliquer...

    -Ruka...attends! Ruka!
    -Quoi Michi...dit elle en l'embrassant
    -Eh...Usagi est la!
    -Quoi? Hein!....en relevant le regard, elle vit Usagi qui était à la porte et prenant conscience de cela, Haruka fut très gênée...

    -Mais, tu aurais pu me le dire! dit-elle tout bas à Michiru qui la regarda
    -Ouais, mais tu ne m'as pas laisser le temps! expliqua -t-elle.
    -Et en quel honneur vient-elle nous rendre visite ?

    -Bien, elle voulait savoir, si ça nous intéressait de les acompagner pour voir les activités et festivités au centre ville! expliqua Michiru

    -Bof...vas'y si tu veux! dit Haruka avec indépendance

    -Mais, toi?
    -Ça me dit rien...ce sont des affaires pour plaire aux enfants et parents...ça m'ennuis et j'ai prévu autre chose!
    -Mais qu'es-ce que je lui dis?
    -Je ne le sais pas...ce que tu veux! dit Haruka désintéressée totalement par cette sortie.

    -Et bien non...par exemple! Si tu viens pas, c'est à toi de l'expliquer!
    Michiru la prit par le bras et contre sa volonté Haruka n'eut pas le choix de s'expliquer avec Usagi .
    C'est alors que Chibiusa vit Haruka et toute joyeuse elle courru la voir

    -Oh Ruka! J'aimerais faire un tour dans ta belle voiture! dit la petite fille
    Michiru regarda Haruka, qui était embarassée de dire non à un enfant.

    -Alors Ruka...Es-ce qu'on les accompagne? lui demanda Michiru et lui carressant le bras avec douceur.

    -Eh... oui, oui! finit-elle par dire

    -OUAIS! s'écria la fillette qui sautait de joie
    -Super, alors dans combien de temps vous allez être prettes? demanda Usagi

    -Ah ça sera pas long...deux minutes !dit Michiru
    Vous pouvez attendre dans le salon si vous voulez?
    -Non à moins que....Usagi étira son regard et remarqua un plet de biscuit au milieu de la table du salon qui semblait irrésistible!

    -Tout conte fait...oui, je vais attendre au salon! Usagi entra avec Chibiusa pendant qu'Haruka et Michiru allèrent finir de se préparer dans leur chambre.
    Haruka n'était pas très enchantée et y allait un peu a contre coeur et Michiru le savait.

    -Ruka, si ça te dérange tant que ça, tu n'es pas oubligée de venir?

    -Ah oui, donc , ça t'importe peu que j'y sois ou pas!

    Michiru la regarda et s'approcha d'elle très près:
    -Ne penses jamais cela... tu sais bien que ma vie sans toi est un abîme infini...
    Michiru glissa ses doigts dans les cheveux courts et blonds de sa compagne ,puis la serra contre elle et l'embrassa dans le cou.Haruka sourit et lui demanda:

    -Alors tout ça, c'est pour que je vienne avec toi, c'est bien ça ou il n'y a pas une autre raison ?
    -Humm les deux! Michiru la regarda dans les yeux et lui fit un sourire complice.

    -Parfait...je m'habille et je vous accompagne..après tout c'est peut-être pas si mal ce qui se passe comme festivités...dit Haruka en s'habillant

    -Ah...comme ça tu n'était pas au courant!

    -De quoi au juste Michi?

    -Y'a de la coursse automobile, j'ai lu ça sur une affiche en ville près de ou j'enseigne le violon.Tu sais le super-marcher juste en face, sur le babillard en rentrant j'ai lu cela.

    -Ça change tout! Pourquoi personne ne m'a rien dit! dit Haruka qui subitement se dépêcha et fut prette en un temps record .
    Allez, il faut partir , ils nous attendent! lança Haruka à Michiru qui mettait des boucles d'oreille.

    -Oui, ça va!
    Haruka lui prit la main et elles arrivèrent au salon , Chibiusa se retourna vers elle et dit:
    -Vous auriez pas dût laisser des biscuits sur la table, Usagi les a tous mangé!
    Usagi finissait de mâcher les biscuits, décidément, elle ne changera jamais!

    Il était temps de partir enfin, surtout que Mamoru attendait dehors depuis une demi-heure le pauvre.
    Chbiusa par contre semblait distraite et préoccupée, en tenant Luna ball entre ses bras et semblant chercher du retard quelque chose.

    -Qu'es-ce qu'il y a Chibi? lui demanda Michiru qui lui mit une main sur l'épaule.

    La fillette semblait un peu triste et regarda Michiru :
    -Et Setsuna? Je croyais qu'elle viendrait! dit-elle les yeux larmoyant

    -Elle est sortie ce matin pour aller faire quelques achats, j'ai pas la moindre idée de l'heure qu'elle va rentrée. expliqua Michiru qui semblait désolée de dire cela a la petite.

    -Allez viens Chibiusa, tu la verra un autre jour après tout! lança Usagi qui sortit dehors rejoindre Mamoru qui avait mal aux jambes a force d'attendre ...

    -Mamo-chan...elles s'enviennent!
    -Ah bon...il était temps! dit-il en poussant un soupir

    Comme Haruka attendait après Michiru, elle décida de régler le problème de la petite, sinon l'attente serait longue.

    -Bon... puisque c'est ainsi! On va faire un p'tit spécial! dit Haruka en prenant Chibiusa dans ses bras.
    -Hein? la petite fille la regarda avec surprise et Haruka lui souria.
    -Ça serait dômage de gêcher un bel après-midi ensoleillé comme on a et il se trouve que j'ai de la chance aujourd'hui! expliqua- t-elle

    -Comment ça? demanda Chibiusa, alors que Michiru silencieuse observait le comportement sa compagne envers la petite fille.

    -Bien, je vais avoir une co-pilote avec moi pour conduire l'auot, génial non?

    Sur le visage de Chibiusa se dessina un grand sourire et l'on voyait clairement sa joie alors qu'elle s'écria:
    -Ouais! T'es super Haruka!...dit la fillette toujours dans les bras de Haruka

    -Super... ouais! C'est ce que me dit Michi souvent! ajouta Haruka en faisant un clin d'oeil complice a Michiru.

    Ensemble, elles sortirent de l'appartement et Usagi comprit que ses deux amies avaient réussient à ramener la bonne humeur de Chibiusa.

    -Eh désolée, si ça a été plus long que prévu! expliqua Michiru
    -Tout le monde embarquez! leur dit Haruka qui gardait Chibi toujours avec elle.

    -Que fais-tu Chibiusa? questionna Usagi soupçonneuse
    -Je vais conduire avec Haruka!
    -MAIS IL N'EN EST PAS QUESTION!
    -HARUKA M'A DIT OUI! BEHHHH elle fit une grimace à Usagi , Haruka était ravie de voir que la petite ait une forte personnalité!
    -Laisse- là faire, elle est en sécurité et ça va lui faire plaisir! dit Haruka , puis elle regarda la petite qui était sur ses genoux
    -Prette co-pilote?

    -Prette! s'exclama Chibiusa avec enthousiasme.

    -Parfait , alors tourne la clef et on on démarre!
    Usagi rageait un peu, parce qu'elle enviait dans un sens, de ne pas pouvoir avoir cette chance aussi et Haruka s'en doutait...

    -Pas trop contrariée Moon? demanda Haruka
    C'est pas que je veux pas, mais tu es un peu grande pour que je te prenne sur mes genoux! lança t-elle.
    -hihi hihi! Usagi gênée se sentit toute petite et se calma tant qu'à Michiru, elle n'avais pas trop aimé cette remarque et regarda Haruka de travers.

    -Bien si tu veux ça sera pour une prochaine fois! dit Haruka en se retournant vers Usagi qui était assise a l'arrière avec Mamoru .
    Michiru n'aimant pas trop ça, tassa son pied près de celui d'Haruka et avec son soulier lui pila dessus, juste pour lui faire comprendre ''vas-tu cesser ce jeu!''.

    -AÏE! Elle regarda Michiru et comprenait ...Eh on peut y aller dit-elle , en se disant '' ça m'apprendra de draguer...zut ''.

    Chibiusa se sentait comme être ''une grande'' d'avoir fait démarrer la voiture et Haruka la laissait tenir le volant, c'était formidable ! Les cheveux dans le vent, rapide comme l'éclair, Usagi pour sa part avait la frayeur de sa vie.

    -Ahhh Ouhhhh nous allons tous nous tuer! lança t-elle en pleurnichant.
    Chbiusa prenait un air fière et ajouta dignement:
    -Tu vois Haruka, moi j'ai pas peur du tout!
    -Je le savais...que tu aimerais ça, tu es brave comme moi a ton âge! lui répondit Haruka.

    Mamoru voulait rassurer sa copine, qui se fermait les yeux et cherchait presque à se cacher. Elle attrappa Mamoru par le collet et le serra, tellement elle avait la frousse et le pauvre garçon manquait de s'étouffer.

    -Usako!Usako...je...eh...
    -Ouien....ein....!pleurnichait-elle
    -Haruka... regarde! lui dit Michiru qui venait d'appercevoir Setsuna qui marchait sur le trotoire, alors l'auto s'arrêta .

    Haruka mit ses lunettes fumée et prit un air dragueur...

    -Humm, je peux vous déposer quelque part melle? dit elle
    Setsuna se retourna et les reconnu tous.

    -Ah! Ça par exemple, je pensais pas vous croiser ici! dit-elle en s'approchant de la voiture.

    -Setsuna! s'écria Chibiusa, qui se leva brusquement et sauta dans les bras de la jeune femme aux longs cheveux vert- fonçés.

    -Petite lady! Comment vas-tu!
    -Oh Setsuna! J'ai conduit la voiture d'Haruka!
    -Ah oui, bravo! Tu es une grande lady désormais alors!
    -OUI!

    Mamoru sortit de l'auto pour aller rejoindre Setsuna et la fillette pendant que les trois autre restèrent dans l'auto.

    Usagi s'avança du siège arrière pour parler à Haruka et Michiru:
    -Vous voyez, on fait ses quatre volontés et elle se fiche de nous, quand Pluton arrive! marmonna -t-elle
    - C'est qu'une gamine après tout! et nous avons tous été enfant! dit Michiru avec son calme naturel
    -Moi, je suis bien contente que ça soit fini l'enfance! lança Haruka
    Je suis libre, pas de compte à rendre à personne, je conduit, j'ai ma totale indépendance et bien autre choses... humm


    _________________
    avatar
    Melian
    Admin

    Nombre de messages : 389
    Age : 34
    Localisation : Orléans :(
    Date d'inscription : 07/06/2008

    Re: L'histoire...

    Message par Melian le Sam 29 Nov - 12:16

    Michiru ria de bon coeur en voyant Haruka toute fière et sans gêne de le dire et sa main rejoingnit le bras d'Haruka et l'effleura avec douceur.
    Haruka à l'instant même rougit timidement...
    -Humm, tu vois Ruka, même si tu es adulte, il reste que tu garde toujours en toi une petit fille et tu le manifestes rarement, mais quand tu es timide, c'est évident!
    Haruka regarda Michiru toute surprise de cet avoeu et sa main vint rencontrer celle de Michiru et la serra.
    Usagi toujours sur le banc arrière les observait trouvant cela romantique,avec des gros coeurs dans les yeux.

    Michiru regarda Haruka et s'approcha d'elle pour l'embrasser, Haruka subjuguée par Michiru s'avança pour l'embrasser, quand Usagi vint intérompre.

    -Woow...eh faites comme si j'étais pas là hihi hihi!
    Haruka lui lança un regard un peu furieux et Michiru lui mit la main sur l'épaule.

    -C'est pas grâve Ruka, se reprendra ce soir pour ce baiser...ok?
    Haruka lui sourit avec complicité
    -Humm, belle soirée en perspective!

    Setsuna revint près de l'auto avec Mamoru et la petite.

    -Alors vous autre, c'est pas le temps de rêver, je croyais que j'avais droit à une promenade en auto! dit Setsuna
    -Oui, c'est vrai! répondit Haruka embarassée

    -J'ai expliqué à Setsuna, si ça l'intéressait de nous accompagner et il semble que oui! annonça Mamoru

    -Bon embarquez! dit Haruka, qui vit Chibiusa monter à l'arrière avec Setsuna.
    Eh... tu ne veux plus être ma co-pilote?
    -Non, je vais rester avec Setsuna! répondit la fillette assise sur les genoux de sa babysitter favorite.

    -Ah bon!... fit Haruka

    -Mais, vous serez pas trop tassés a l'arrière ?demanda Michiru
    -Non ça va !dit Mamoru
    -Pour moi aussi ! répliqua Setsuna et Usagi entre les deux n'osait pas bouger, elle se disait que marcher serait moins pire que d'être en auto quand Haruka conduit à 200 km à l'heure comme si elle pilotait une formule 1 .

    Quelques minutes plus tard au centre ville ou se déroulait les diversses atractions.

    Il y avait beaucoup de circulation routière, des embouteillage et pour cela, Haruka alla garrer sa voiture dans une petite rue pas trop achalandée par les passants.

    -Ça vous dérange pas de marcher? demanda Haruka
    -Non pas du tout! répondit Mamoru en sortant de l'auto. Chibi avait hâte de voir toutes les festivités et entraînait déjà Setsuna à la suivre.
    Usagi encore verte de peur tomba au sol.
    -Ahhhhh.....je vais être malade! souffla-t-elle avec des spirales dans les yeux.
    -Pas trop de mal mam'zelle Moon? lui demanda la conductrice

    -Ehhhhhhhhhhhhhh, non! Moi ça va super! dit Usagi maladroitement qui s'enfargea en sortant de l'auto tombant sur le sol tellement elle était étourdit.
    Michiru alla aider Usagi à se relever du sol :
    -Ruka, tu n'aurais pas du conduire si vite... regarde un peu cette pauvre Usagi. lui dit -elle
    -J'allais pas si vite que ça, elle est juste pas habituée d'être avec une as au vollant ! Tu verras Usagi, la prochaine fois, tu vas prendre l'habitude! Michiru naturellement attendait Haruka pour suivre les autres et elle la prit par un bras.
    La pauvre Usagi pas encore toute à faite remis de cette coursse était si étourdit qu'elle vint se mettre entre Michiru et Haruka pour arriver à marcher correctement.

    -Hey, mais ça va pas! lança Haruka, même Michiru qui a bon caractère n'appréciait pas trop et avec cette perte de temps, Mamoru, Chibiusa et Setsuna avaient disparu, pensant sans doûte que leurs compatriotes les suivaient.
    -Ohhhh, mais j'ai du mal à marcher! répondit Usagi qui s'accrocha aux deux .
    -Voyons! Tu exagère Usagi! dit Haruka qui regarda Michiru
    -Aidez- moi à marcher....


    -Oh regardez! Un manège il est beau, je peux y aller?
    demanda Chibiusa qui pointait le doigt en direction d'un magnifique manège sur lequel des enfants semblaient beaucoup s'amuser.

    -Mais ou sont donc Usagi, Michiru et Haruka? demanda Setsuna qui constata leur abscence. Mamoru pourtant les croyaient là suivant derrière, mais elles n'y étaient pas. Setsuna tenait la main de la petite, afin qu'elle ne se perde pas parmis la foule de personnes .

    -Écoute Mamoru, un de nous deux doit aller voir où elles sont et l'autre accompagnera petite Lady pour faire des tours de manèges! expliqua Setsuna
    -D'accord, alors je vais aller voir !dit Mamoru qui s'empressa de revenir sur ses pas ou essayer de voir une chevlure qui ressemblerait à celle d'Usagi, mais il ne voyait rien.


    Setsuna attendait à la file avec Chibiusa, car plusieurs enfants voulaient essayer les jeux.
    Une dame à l'arrière d'elle fit la remarque;

    -Oh qu'elle est mignonne votre fille! s'exclama-t-elle à Setsuna
    Elle à vos yeux, oui tout à fait la même couleur! continua la dame

    Ne sachant quoi répondre à cette affirmation, Setsuna ne sachant quoi dire lui souria:
    Merci madame!
    -Ah, tu vois maman, la dame trouve que je te ressemble! continua la fillette ravie du compliment, et Setsuna n'osa pas dire la réalité à la dame et se sentait coupable de jouer le rôle de la mère, alors que c'était Usagi après tout!?

    -Quel cheval veux-tu petite lady? lui demanda Setsuna lorsque fut leur tour de monter dans le manège.

    -Celui-là ! dit la petite fille démontrant un cheval couleur lavande avec une crinière et une queue rose.
    Setsuna aida Chibiusa à embarquer sur le dos de l'animal en bois, parce qu'elle n'était pas assée grande pour l'atteindre elle-même.
    Après les tours à dos de cheval, Setsuna se rendit compte que Mamoru n'était pas de retour.
    Avait-il pu les retrouver? Setsuna n'aimait pas cela, mais elle préférait se taire pour ne pas inquietter la jeune enfant qu'elle affectionne tant.

    Chibiusa leva les yeux vers elle:
    Où va-t-on maman?
    La jeune femme la regarda et lui expliqua:
    -Chère petite Lady, tu sais que je tiens à toi plus que tout et que j'apprécie tous les petits gestes et mots amicaux que tu as envers-moi, mais ne m'appelle pas ainsi...tu as ta vraie maman et ça lui ferait de la peine.
    La petite fille baissa les yeux:
    -Mais, c'est pas pareil! Toi, tu es toujours gentille avec moi et je ne me dispute pas avec toi! Usagi, est immature et capricieuse...

    -Petite Lady! Écoute- moi et regarde-moi!
    Setsuna carressa le visage de la petite fille qui était devenue toute triste.

    -Petite Lady....Usagi est encore si jeune, elle a beaucoup à apprendre, mais elle a une telle grandeur d'âme, que moi-même j'ai pas...
    Haruka, Michi et moi voulions tuer Hotaru pour sauver le monde, mais Usagi malgré les faits et le danger elle a voulu aller jusqu'au boût afin de ne sacrifier personne...
    Je connais pas de coeur plus noble qu'Usagi ,ce qui fait qu'on en oublie et lui pardonne ses maladresses.
    Tu peux être fière de ta futur maman, elle a un courage sans pareil et une loyauté à toute épreuve...expliqua Setsuna qui essuya une larme sur la joue de Chibiusa.
    -C'est vrai qu'Usagi y'en a pas deux comme elle!
    La petite princesse était rassurée et prit conscience que sa mère était vraiment admirable, qu'elle pouvait en être fière.


    _________________
    avatar
    Melian
    Admin

    Nombre de messages : 389
    Age : 34
    Localisation : Orléans :(
    Date d'inscription : 07/06/2008

    Re: L'histoire...

    Message par Melian le Sam 29 Nov - 12:17

    Michiru et Haruka étaient toujours avec Usagi loins des autres.
    -C'est malin...vraiment génial! On a carrément perdu Mamoru,Chibiusa et Setsuna! dit Haruka en s'adressant à Usagi

    -Mais, non tu t'énerve pour rien on va les retrouver! dit-elle avec un sourire
    -Enfin, tu ne sembles plus avoir la tête qui tourne comme tout à l'heure! déclara Michiru en voyant la blondinette aux longs cheveux, qui rigolait pour taquiner Harukaqui n'entendait pas trop à rire.

    Une fois rendues au boût de la rue, l'animation des festivités se répendait dans tout le secteur avec des actractions très diverssifiées, allant des quiosques, jeux, concours ..etc
    Mais retrouver des gens parmis tant de remous n'était pas évident et ne facilitait pas la tâche.

    -Ah que j'aurais dont mieux fait de rester à l'appartement! lança Haruka
    Michiru très calme, alla près d'Haruka et lui mit son bras autour d'elle pour essayer de calmer son amoureuse .
    -Voyons Ruka! Ce n'est pas grâve et profitons de ces bons moments!
    -Des bons moments....humm, on n'a pas la même conception de ce mot, je pense! répondit Haruka
    -Ah! Ah! Veux-tu insinuer que tu n'aimes pas être avec moi? Michiru sûre d'elle-même la regarda langoureusement.
    -Ehh .. Ah! C'est ça...tu as toujours le dernier mot! Tu gagnes voilà!
    Haruka voulant se montrer ''libre'' prit ses distances, en fait elle n'appréciait pas de ne pas avoir le dernier mot!


    Soudain, au milieu des gens, Michiru reconnu un object très spécifique:
    -Regardez là-bas! s'exclama Michiru en désignant la Luna ball de la petite Chibiusa.
    -Ah la Luna ball de Chibiusa! Donc ils sont juste là! conclua Haruka
    -Chibiusa! CHIBI! s'écria Usagi en allant rejoindre la Luna ball.
    -Vraiment Michi...qu'es-ce qu'on ferait sans toi!
    -Humm je sais pas Ruka, mais j'espère au moins que je te manquerais?
    -Quel question! Allez viens, on va la rejoindre avant qu'un autre problème arrive! Haruka la prit par la main
    -Alors réponds...si c'est si simple! insista Michiru
    -Nah! Je ne me prononce pas dans ce genre de discussion! Haruka prit son air d'indépendante et s'éloigna un peu.
    -Hey n'en profite pas pour draguer...je t'ai à l'oeil chérie de mon coeur!
    Haruka semblait embarassée et Michiru a son tour lui prit la main.
    -Je préfère t'avoir près de moi, pour que les filles que tu dragues, cessent de te penser pour un gars et libre en plus, alors que tu es avec moi.
    Et n'est-ce pas sur moi seule que tu dois poser ton regard Ruka?

    -
    -Bah tu le sais bien pourtant, depuis le temps qu'on vit ensemble , ça fait longtemps que je pose bien plus qu'un simple regard sur toi!
    Et les autres, c'est juste pour plaisanter et rigoler un peu!
    Hihi! Toi , ça t'amuse pas?
    - Pas du tout! Et, à te voir jouer à ça, y'a pas que Usagi qui manque de maturité! Humm , tu comprends tout a fait Ruka chérie!
    Haruka regarda Michiru avec des grands yeux et surprise de l'entendre parler ainsi.
    -Michi...tu parles sérieusement?
    -Haruka...tu aimerais ça que je fasse les yeux doux à d'autres?
    Non, je te connais et tu voudrais leur règler leur compte...alors s'te plait ne joue plus à ça. Moi, je t'aime à la folie et tu sembles pas le réaliser toujours!
    Michiru baissa les yeux, mais Haruka l'entoura de ses bras.
    -Je savais pas, que ça te déplaisais tant que ça...j'veux pas t'faire de peine,tu le sais...L'amour c'est compliqué à dire quand c'est sérieux et quand c'est juste du flirt c'est vraiment rien de plus et tu le sais bien.
    Je m'en moque bien de ces nanas, sur les plages et les couvertures de magazines qui affichent leur silicone, tu sais bien que je n'ai... que toi! Oups!
    à ce moment là, Haruka prit conscience qu'elle avait presque réussi à dire le mot qu'elle ne prononçait pas et Michiru émerveillée la regarda avec insistance.

    -Ruka...Tu peux pas le redire une autre fois?
    -Ehhh! Humm ...Et les autres vont nous attendre, aller faut se dépêcher!
    Haruka la prit par la main et alla rejoindre Usagi. Michiru cependant était un peu déçue, mais elle reconnaissait bien sa belle Haruka, qui ne sait plus quoi répondre quand des avoeux doivent se faire...

    -Ha les filles, vous m'avez rejointes! leur dit Usagi en les voyant arriver
    -Michi! Ruka! C'est donc après vous deux qu'on attendait! s'exclama la fillette.
    -Évidemment! dit Usagi qui était heureuse de ne pas passer une fois de plus pour la retardataire du groupe.


    Mamoru revint avec des confiseries pour chacune, qu'il venait d'acheter à un marchant.
    -Je vous ai vu, seulement quand Usagi a couru vers Chibi, ses cheveux ne passent pas innaperçus! expliqua Mamoru
    Usagi avait déja les yeux rivés sur les sucreries:
    -Ah Mamo-chan, merci d'y avoir pensé! dit-elle en prenant le sac.
    -Mais, c'est pour tout le monde! précisa-t-il
    -Bien sûre ! Mon intention était de leur en donner aussi! balbutina Usagi qui en remit à ses copines, seule Haruka n'en voulait pas.

    -Tu es certaine que tu n'en veux pas, elles snt délicieuse! insista Usagi qui déjà se régalait.
    -Non! Vraiment pas, c'est gentil, mais je n'aime pas ces trucs là!
    Setsuna de son côté leva les yeux au ciel, qui semblait se couvrir:
    -Étrange, ils annonçaient pas de pluie et pourtant je sens qu'il va y avoir une aversse!
    -Ah oui? demanda Usagi
    -On apreçoit que ce type de nuages que lorsqu'il va pleuvoir! expliqua-t-elle en montrant à Chibiusa un épais nuage gris dans le ciel qui cachait le soleil de plus en plus.
    -Dômage, ça va être la coursse de chiens! Le marchant des bonbons me l'a dit et je sais que ça va plaire à tout le monde ici! dit Mamoru
    -Une coursse...formidable, toi qui adore ça Ruka! enchaîna Michiru qui regardait sa compagne .
    -Ouais...c'est bien...! répondit Haruka qui semblait pas avoir tellement le moral.
    -Mamo et il t'a dit ou cela allait avoir lieu? demanda Usagi

    -Oui juste là-bas, où ils ont mit des estrades pour les spectateurs...on devrait faire vite pour avoir des bonnes places! expliqua -t-il.
    -Chouette, j'ai hâte de voir les chiens courir! s'exclamait Chibiusa

    En quelques instants ils se trouvèrent des places, mais Michiru, ainsi que Setsuna constataient combien Haruka semblait de plus en plus perturbée.
    Soudain, des personnes arrivèrent avec leur chiens et s'en était trop, Haruka se leva et partie.
    -Ruka attend! lui cria Michiru qui se leva pour la rejoindre, mais Setsuna l'arrêta.
    -Non Michi! Excuse-moi de me mêler de cela, mais je crois qu'elle à besoin d'être seule.
    Mamoru prit sa fille sur ses genoux pour qu'elles puissent bien voir les épreuves d'habilités que devaient faire les chiens.
    Usagi s'inquiettant d'Haruka se leva et alla près de Michiru et Setsuna.
    -Pourquoi ne reste-t-elle pas, je comprends pas? demanda Usagi.
    -Je ne sais pas...dit Michiru, qui elle même ne comprenait pas le comportement de sa bien-aimée.

    -Vous deux, restez pour voir le spectacle avec Mamo et Chibi, moi je vais aller lui parler! dit Setsuna.
    Les deux jeunes femmes la regardaient sans rien dire, alors elle précisa:

    -Je sais qu'elle est l'amour de ta vie Michi, mais justement votre relation est trop forte, et vous êtes trop intimes pour que tu puisses te rendre compte de certaines choses, que moi en tant que simple amie, je vois et je peux lui parler!
    Fais-moi confiance Michi!

    Le ciel soudainement était gris et les goutes de pluie commencèrent à tomber, ce qui allait peut-être annuler certaines activités prévues au programme.
    Michiru savait au fond'elle même qu'elle pouvait se fier à Setsuna et elle la regarda:
    -Oui, j'ai confiance en toi Sets, rammènes-moi Ruka!
    -Promis!
    Aussitôt la jeune femme s'éloigna et suivait son instinct qui lui indiquait où était passée Haruka.

    Haruka tout comme Setsuna présentait était bien a l'endroit ou avait lieu des rodéos ou des braves gars tentaient leur chance.
    Quand elle a une idée en tête, rien ne l'arrête et Haruka aime défier le danger et relever des défits même si ça peut lui coûter la vie, car pour elle, la vie se joue toujours ainsi, mais la moindre erreur serait fatale.

    Setsuna l'observa un moment avant d'aller rejoindre cette grande blonde aux allures de garçon manqué qui observait les hommes en attendant de voir le gagnant de l'épreuve dans le but de l'affronter.
    Ça c'est tout à fait Haruka!

    -Et le champion est Kiubaan!
    Haruka qui était grimpée sur la clôture de l'arrène, attendait le moment pour se manifester et oser vouloir battre ce prétencieux de Kiubaan.

    -Hey, la mignonne, tu pourrais tombée et te faire mal!
    -Ouais, c'est pas un endroit pour les filles ici!
    Haruka ne les écoutait pas et préférait les ignorer, mais de les entendre parler ainsi, pour elle devenait une sorte de provocation et décidée, elle sauta de son perchoir .

    -Alors voulez-vous me répéter cela messieurs les gros bras...Hein!
    Les deux hommes stupéfaits commençaient à croire qui finalement ils avaient peut-être affaire à un gars, une fille ne se comporterait pas ainsi.

    -Tu veux jouer les dures le p'tit malin! dit le costaud

    -Pauvre *******, c'est pas un jeu pour moi, je mettre a terre votre pseudo champion !lança Haruka sûre d'elle à 100%

    -Ah ouais...si tu gagne ça va déjà être beau!Tu ne tiendras même pas 10 secondes !

    -C'est sûre pas 10 secondes! Alors que je peux faire plus de 5 minutes!
    avança Haruka ne sachant pas combien elle prenait des risques.
    Setsuna qui était pas loin se décida d'intervenir pour empêcher miss Tenno de faire encore des impulsivités.

    - Attends ! Tu n'as pas songé à ce que tu fais? lui demanda Setsuna qui vint se mettre entre eux.
    -Sets ne te mêle pas de ça surtout!
    -Enfin sois raisonnable Haruka franchement!
    -On dirait que tu n'as pas saisie...Sets! Je t'ai dit de te foutre le camp!
    Haruka la poussa.

    -Hey le p'tit monsieur, on est pas très doué avec les femmes on dirait!
    Haruka s'éloigna pour aller participer et les deux hommes se réjouissaient déjà de la défaite qui était certaine selon eux.
    -Il va perdre sa petite amie, s'il continu ainsi! ria l'autre

    Setsuna normalement ne devait pas intervenir, mais se souvenait des paroles de Michiru et coûte que coûte, elle devait arrêter Haruka, même si elle risquait de devoir se battre contre elle...
    Haruka avait donné son nom et les deux hommes magouilleurs avec l'organisateur du tournoi, échangèrent de taureau, pour qu'Haruka monte le plus dangereux, celui que personne n'a jamais monté et Setsuna les avait vu.

    -Harruuuuuuka!
    -Quoi encore?
    -Tu fais une grosse bêtise, ce tournoi est arrangé d'avance!
    -Qu'es-ce que tu me chantes là!
    -Écoutes, les hommes de tout à l'heure veulent de voir morte, tout est arrangé, je les ai vu faire...Ne fais pas ça

    -Je dois le faire! Sinon je manquerai à mon honneur!
    -Tu es orgueilleuse et ton honneur te servira à rien si tu meurs! lui expliqua Setsuna
    -Allons...Ne t'en fais pas! Je sais ce que je fais!
    Setsuna comprit qu'elle ne pouvait rien y changer, alors elle devait laisser faire en espérant que tout se passe bien.

    -Tu n'as pas pensée à Michi...la peine qu'elle aurait, tu es tout pour elle et tu le sais bien Haruka!
    Haruka baissa les yeux et au fond elle savait combien Setsuna disait vrai, mais elle refusait de l'admettre.
    -Ne m'en veux pas Setsuna...mais je dois le faire!
    Comprends que ce n'est pas juste une question d'honneur, c'est plus que cela! Tu peux pas comprendre!
    Haruka regarda Setsuna une dernière fois.
    -Si toutefois...les choses tourneraient mal, n'interviens surtout pas! Et tu diras à Michiru...que je l'aime encore plus que ma vie!

    Setsuna avait du mal à comprendre le comportement d'Haruka, il y a tant de mystères de sa vie passée dont personne ne connait l'existence, mais les paroles qu'elle venait de prononcer sortaient du miracle et Setsuna se demandait comment elle pourrait les dire si toutefois, cela prendrait une tournure tragique.
    Pourquoi est-elle toujours prette à risquer sa vie? Elle l'ignorait, mais une chose importait, comme Haruka participait, il lui restait qu'une chose, l'encourager.

    Haruka sentait le danger et dans les derniers moments avant que l'épreuve commence et que l'arbitre donne le feu vert, elle pensait à Jidaro son frère avec qui elle faisait de la coursse, son frère qui était son ami, son complice que la mort lui a arraché alors qu'elle avait 13 ans.
    Jidaro avait eu un accident d'auto sur un parcour, il aurait pu s'en tirer, mais sa voiture avait prit feu et il est mort...
    Haruka repensait a cela, elle se revoyait voulant aller le sauver , mais on lui avait empêché de le faire, car elle se serait tuée elle-même.
    Elle et son frère jouaient toujours ensemble et ils se lançaient des défits et un jour, elle lui avait dit qu'elle allait se risquer un jour a essayer de monter un taureau et de tenir longtemps sur son dos...

    -Je le fais pour toi Jidaro...tu seras fière de ta soeur! pensait-elle
    Si elle ne s'était pas sentie cappable d'assister aux épreuves avec les chiens à laquelle Usagi et les autres assistaient, c'était parce que ça lui rappelait des louintains souvenirs encore reliés a son frère.
    Haruka et Jidaro allaient dans les cynodromes ou sont les coursses de lévriers, ensemble ils avaient sauvé et soigné plusieurs chiens maltraités et abandonnés injustement par leurs maîtres juste parce qu'ils ne rapportent plus ou sont trop âgés. Repenser a tout cela avait grandement boulverssé Haruka et elle ne voulait surtout pas le montrer pour que personne ne s'inquiète.


    _________________
    avatar
    Melian
    Admin

    Nombre de messages : 389
    Age : 34
    Localisation : Orléans :(
    Date d'inscription : 07/06/2008

    Re: L'histoire...

    Message par Melian le Sam 29 Nov - 12:18

    -Setsuuuuuuuna! s'écria une petite voix qui venait de l'horizon.
    La jeune femme apperçu Chibiusa qui venait vers elle en courant.

    -Chibiusa, mais que fais-tu ici?
    -Ouf! souffla la petite fille.
    -Je croyais que tu regardais le spectacle avec les chiens, avec tes parents et Michiru?

    -Non...il y a trop de monde, je n'arrive pas à bien voir et je voulais chercher Haruka avec toi! expliqua la fillette qui était encore à bout de souffle.

    -Petite Lady, crois-moi, il est préférable que tu ne reste pas ici!
    -Mais pourquoi, j'aime ça les cow boy et les chevaux et les taureaux! répondit Chibiusa amusée
    -Ce n'est pas ce que tu crois, ma petite ici, c'est un sport violent et des hommes parfois se blessent gravement. expliqua Setsuna
    -J'ai vu bien pire que ça avec tous nos combats contre les deamons, les gens de la lune noire...
    alors les grosses blessures ça m'effraie pas!
    La jeune femme n'avait pu le choix que de dire les faits, sinon Chibiusa allait insister et le signal allait être donné, mais il était déjà trop tard...

    -Haruka! s'écria l'enfant Regarde Setsuna Haruka va jouer au cow boy!La petite fille envoya des signes de la main à Haruka, qui la voyait.
    Setsuna prit la main de Chibiusa qui voulait grimper sur la clôture pour avoir une meilleure vue.

    -Petite lady, ce n'est pas un jeu...Haruka va monter un taureau sauvage que personne ne peut approcher et imagine si elle tient pas le coup...
    Chibiusa s'avança et sur la pointe des pieds pour mieux voir l'animal qui allait être relâché et en un moment elle resentit la peur l'envahir.
    -Ohhhh non! Sets... elle ne va pas le faire!Dis-moi Sets? la fillette avait des larmes sur les joues, alors Setsuna s'agenouilla au sol pour être a la hauteur de la fillette et lui parler en la regardant droit dans les yeux.
    Comme si ce n'était pas que ça, les goutes de pluies retombèrent de plus belle et cette fois c'était vraiment une aversse.

    -Chère petite Lady...je sais que c'est une pure folie, mais on peut pas rien changer, c'est une adulte et elle n'écoute pas les conseils...toi tu es toute petite, mais tu comprends!
    Et si elle réussirait, ça serait super et dans un sens c'est possible, car cette fille est incroyable pour relever des défits.
    -Oui...ça c'est vrai! dit la fillette qui retrouva le sourire et qui cette-fois-ci n'avait plus de crainte.
    -Là je te reconnais ma brave petite lady! lui dit Setsuna
    -Il n'y a pas que cela, regarda là-bas! dit Chibiusa en pointant en direction du ciel l'astre du jour
    Le soleil est là et il pleut, donc il va y avoir un arc-en-ciel! s'écria t'elle
    Setsuna comprit que la fillette faisait référence au conte qu'elle lui avait raconter la veille au soir.

    -Aller Soleil brille! Chasse la pluie pour que l'arc-en-ciel apparaisse et il portera chance a mon amie Haruka! demanda l'enfant les yeux rivés vers le ciel.
    Setsuna qui l'observait trouvait cela touchant le coeur pure d'un enfant comme Chibiusa qui croit en un espoir de tout son être a des fortes chances d'être exhaussée.

    Lorsque l'arbitre donna le signal, tout se passa très vite en quelques secondes la bête ruait et piétinait dans l'arène cherchant à faire perdre prise à Haruka qui semblait bien maîtriser la situation, mais la tâche était difficile. Le temps était compté, chaque seconde qui passait s'ajoutait au score et les spectateurs étaients stupéfaits de voir une si grande résistance de la part d'Haruka.
    Les cow boys professionnels avaient les yeux fixés sur elle, parce que personne jamais avait tenu si longtemps.
    Au bout de trois minutes il n'y avait pas que Chibiusa et Setsuna pour encourager Haruka, mais la foule à un tel point que les gens présents aux festivités abandonnèrent leurs occupations pour aller voir ce qui pouvait attirer une telle foule et tant d'émoie dans une arrène.
    Les circonstances étranges amenèrent même Usagi, Mamoru et Michiru qui étaient dévorés par la même curiosité que les autres spectateurs...que se passait-il donc ?

    Michiru faillit s'évanouir lorsqu'elle vu Haruka sur le gigantesque mastodonte enragé, mais Chibiusa confiante alla près d'elle et lui prit la main pour la rassurer.
    Usagi avait les yeux fixes et tenait fermement le bras de Mamoru.

    ''Michiru ! Haruka est extraordinaire! Regarde ! Elle va battre tous les records!
    Moi aussi j'ai eu peur au début, mais tu vois...faut pas s'en faire! expliqua la fillette.
    Michiru serra la main de la petite fille et se décida à encourager aussi son amoureuse.

    -Vas'y Ruka!
    Haruka ne s'attendait pas à ce que sa tendre moitiée la voit participer à ce concours stupide.
    Elle savait que Michiru allait lui en parler toute la soirée et même au lit...

    -Vas'y Ruka- chan! criait Usagi en agitant les bras
    Setsuna qui restait calme, se demandait pourquoi Haruka s'obstinait à continuer, elle avait sufisamment prouvé qu'elle excellait dans cette discipline, alors que voulait- ellle encore prouver?

    Haruka déconcentrée par le fait que ses amis étaient tous là, commençait à moins tenir, elle espérait que la bête féroce, allait se fatiguer avant elle.
    Elle avait mal aux mains, mais essaya de rester sur le dos du taureau qui ruait furieux, cette fois, elle n'avait pas le choix, elle devait lâcher prise et en regardant la distance par rapport à la clôture, elle se sentait cappable de pouvoir s'en sortir avec que le taureau la heurte.

    Cette-fois...je lâche pensa-t-elle , mais le taureau rua au même moment et elle pu sauter au sol à temps, mais elle eut pas le temps de se poser de question et à la vitesse du vent elle regargna la clôture à temps.

    -Ouf... je recommencerai pas ça! souffla-t-elle alors qu'Usagi et Chibiusa l'entourraient et la complimentaient.

    L'arbitre, les juges, les spectateurs, tous regardaient Haruka, comme si elle venait d'un autre monde.

    -Notre nouveau champion d'aujourd'hui vient sous nos yeux de pulvériser le reccord du monde! 8 minutes 17 secondes.
    La foule applaudissait et criait après Haruka.


    -Wow...c'est pas croyable ce cow boy! s'écria un homme
    -Michiru s'avança pour aller à la rencontre d'Haruka:
    -Cow girl, vous voulez dire monsieur! lui dit Michiru d'un ton sec et quand elle vit sa compagne, elle la prit par un bras...
    -Viens Haruka...
    -Michi...eh!
    -Vous voulez dire que notre champion est une femme! répondit l'homme la face presqu'à terre tellement il était stupéfait .

    -Oui ça vous prend un dessin? lui répondit Michiru
    -C'est pas possible ,qu'une femme ait pu réussir cela!
    -Pourtant oui ! Et croyez-moi, Haruka est vraiment une femme, on partage la même chambre, alors je la connais personnellement! Et je peux vous garantir que c'est pas du tout avec un homme que je passe mes nuits.


    Haruka était tellement gênée et le mot est faible, qu'elle s'éloigna l'air de rien, elle aurait jamais imaginé que Michiru allait parler aussi directement comme elle venait de le faire.

    Elle alla rejoindre les autres, quand les organisateurs l'arrêtèrent au passage, car ils voulaient lui parler, prendre des photos, lui remettre un prit.

    -Non...non je n'y tiens pas! Je ne veux pas de prix!
    -Mais, tu l'as grandement mérité, tu es une star pour les gens ici....mlle..humm votre nom?
    -Tenho ! Haruka Tenho! Mais, je vous en prie, c'est terminé et bien merci pour tout, mais je dois m'en aller!
    -C'est incroyable de ne pas vouloir recevoir les honneurs dignes de cette vistoire...
    -Monsieur...écoutez, je suis modeste et j'aime pas les longues cérémonies interminables... j'ai participé, parce qu'il fallait que je le fasse et pour aucune autre raison! Aurevoir!

    Usagi et les autres ne comprenaient pas pourquoi Haruka ne voulait pas être applaudie, seule Setsuna savait que mam z'elle Tenho a un tempérament bien spécial.
    Michiru regarda Haruka et dit aux autres:
    -Laissez-nous un moment, il faut que je parle à Haruka!
    Haruka se doûtait bien qu'elle allait avoir droit à tout un discours...

    -Viens Usagi, dit Mamoru en prenant la main de sa copine, mais celle-ci était curieuse de savoir ce que se disaient Haruka et michiru a l'écart de tous près des buissons.
    -Usako! Qu'es-ce que tu fais?
    -HIhi...eh rien Mamo-chan!
    Je t'ai vu! dit Chibiusa en pointant Usagi tu doigt.
    -Tu as rien vu!
    -T'essaie d'espionner Ruka et Michi!
    -Pas du tout!
    -Si!
    -Non!
    -Si!
    -Non!...Grrrrr
    -SI!
    Mamoru eu une drôle d'expression dans le visage, en fait il était un peu découragé et c'était évident.
    ''Ah..les femmes!'' pensait-il en se portant la main au visage.

    Non loin de là, mais à l'écart de l'éfervessante des gens, Michiru ne plaisantait pas, elle n'avait pas aimé qu'Haruka prenne autant de risques.
    -Alors madame tu es fière hein? Dis-moi qu'es-ce que ça t'apporte de faire ça?
    Haruka était vraiment désolée et ne savait pas trop comment faire comprendre a Michiru.
    -Michi...je sais, c'était de la pure folie, mais il fallait que je le fasse!
    Crois-moi , sinon je ne voudrais pour rien au monde te causer des inquiétudes...Michi!
    Haruka regarda sa compagne dans les yeux et lui carressa la joue, alors Michiru vint pour lui prendre la main , mais Haruka l'arrêta doucement et lui sourit.
    -Dis rien...Michi! elle s'approcha et l'embrassa passionnément, puis la serra dans ses bras.
    -Oh...Ruka ! Tu me mets dans tous mes états...mais bon sang que je t'aime et je peux pas restée en collère contre toi ma chérie, ma Ruka!

    Comme Setsuna était a part des autres, un des hommes qui avait assister au concours lui demanda:

    -J'ai cru comprendre que vous connaissez melle Tehno?
    -Oui, pourquoi?
    -Bien, je sais qu'elle a refusé le trophée, mais mon fils de 12 ans tenait à lui faire un petit cadeau...
    -Ah? Setsuna se demandait bien de quoi il s'agissait bien, car l'homme fit un signe de la tête à un jeune , qui alla chercher ce sois disant cadeau!


    _________________
    avatar
    Melian
    Admin

    Nombre de messages : 389
    Age : 34
    Localisation : Orléans :(
    Date d'inscription : 07/06/2008

    Re: L'histoire...

    Message par Melian le Sam 29 Nov - 12:19

    -Ohhhhhh qu'elle est belle! s'écria Chibiusa les yeux pétillants devant l'animal magestueux.
    La petite fille s'approcha de la chienne aux yeux couleur or et au pelage couleur sable argenté comme si son corps était entièrement recouvert de platine.

    -N'est ce pas que cette chienne est magnifique? dit l'homme en désignant la levrette à Setsuna, qui n'avait jamais envisagé que quelqu'un allait offrir un chien pour Haruka.

    Jamais ni l'enfant ni la jeune femme n'avaient vu une chienne d'une si grande beauté, avec un regard aussi profond que l'univers que cela en était incroyable.
    Des longues pattes fines, aucun doûte, elle était bel et bien de la famille des lévriers.

    -Aussi étrange que ça semble, on a trouvé cette beauté près de l'arrène des chiens de coursse, mais elle n'était d'aucune compétition et n'appartient à personne, expliqua l'homme

    La jeune femme écoutait le monsieur tout en observant le bonheur de Chibiusa , en fait elle rayonnait de tout son être en présence de cette chienne qui de toute évidence était un animal hautement positif et sincèrement bon.
    Cependant Setsuna, ignorait ce qu' Haruka allait penser de cela, amener un chien à l'appartement était-ce une bonne idée, elle hésitait, mais dans son coeur elle se sentait incappable de repartir sans amener ce chien .

    -Oh Setsuna...Haruka va la garder hein? Sinon je vais demander a Mamoru , il pourra pas me dire non! expliqua la fillette qui restait contre la douce chienne.

    -Si je peux me permettre, dit le monsieur, ne me prenez pas pour un fou, mais lorsqu'il pleuvait tout à l'heure, étrangement quand je l'ai vu elle a sembler amener l'arc-en ciel avec elle, ou c'est l'arc-en ciel qui l'a amené, car elle est venue de nulle part! Et dans la boue, ou elle était, je vous jure sur la tombe de mon père qu'il n'y avait aucune empreinte de patte!

    -Alors, je sais quel nom lui donner moi! s'écria Chibiusa qui était encore auprès de la levrette.
    -Ah oui et comment es-ce que tu veux l'appeler lui demanda, l'homme très amical.
    -Zukana! C'est parce qu'elle vient de l'arc-en-ciel, c'est une légend! lui expliqua la petite fille, mais sans doûte personne a part Setsuna avait remarqué qu'étrangement à l'appel de ce nom, les oreilles de la levrette s'étaient redressies comme si elle le comprenait. Rien ne pouvait expliquer tout ce mystère et Setsuna elle-même commençait à s'intérroger sur tout ce mystère soudain qui planait autour d'elle et de ses amis.
    La jeune femme tendit son bras devant l'animal et lui carressa le museau, aussitôt leurs yeux se croisèrent et resentit une étrange sensation .
    Sans le moindre mot, c'était comme si elle avait perçu un message que la chienne tentait d'exprimer, mais vraiment quelque chose de particulier.

    Soudain, elle sortit de cet instant nébuleux, quand l'homme lui adressa la parole:
    -Hum..! Croyez -vous que vôtre amie va accepter ce cadeau?
    -Il ne peut pas en être autrement, je suis certaine qu'elle va grandement l'apprécier monsieur...et je vous remercie pour elle!
    -Ouaisssss! Tu va venir avec nous Zakana! dit l'enfant en s'adressant à la levrette frêle .
    -En plus...qu'elle a déjà un prénom! Mais, le plus magnifique, c'est de la voir courir! dit l'aimable monsieur
    -J'aimerais ça! Zukana, tu veux courir pour moi et Setsuna? lui demanda la fillette aux cheveux roses.

    -Wouaf! fit la chienne et très docile, elle s'élança dans le vent courant, qui dessinait bien sa silouhette d'une grande beauté.
    Ce lévrier n'avait pas que de l'élégance, mais remblait noble dans ses moindres gestes gracieux, la frange à l'arrière de ses pattes virvoltaient comme les ailes d'un oiseau.Son endurance était incroyable, car si un greyhound peut atteindre près de 70 km à l'heure, celle-ci devait forcément vaincre tous les records établis jusqu'à ce jour. Un spectacle féérique qu'on n'a rarement l'occasion de voir, l'homme aurait pu faire bien de l'argent en revendant une bête aussi parfaite, aussi racée que cette levrette persane aux longues et soyeuses oreilles.
    Un saluki comme Zukana était tout à fait hors du commun, autant par la brillance de son pelage et tout l'éclat dans ses yeux d'or, ce chien était bien plus qu'un chien, mais Setsuna ne pouvait pas encore trouver une expliquation juste à ceci. Pour l'instant, elle était comme tous ceux qui avaient pu voir courir Zukana, ils étaient tous silencieux et subjugués par la magnificence de cette créature divine.

    Haruka qui était avec Michiru semblait être dans la lune, les yeux tout grand ouverts et fixant la levrette dans son pas de coursse qui fendait le vent.

    -Haruka qu'es-ce qu'il y a! Qu'as-tu ? lui demanda Michiru, qui en se retournant eu elle-même un choc de stupéfaction, non ça ne pouvait pas être réel!
    Comment cela était-ce possible? se disait Michiru, qui comprenait pourquoi sa compagne était si en extase devant ce chien.
    Ce chien c'était l'incarnation la plus parfaite de l'animal que lui avait un jour décrit Haruka.
    Bien qu'elle a dans sa nature de ne pas parler de son passé, par moments, elle avait décrits des brides souvenirs ou rêves de son enfance.
    Michiru se souvenait d'un après-midi dans le parc ou un couple dans la cinquantaine marchait avec un magnifique lévrier russe couramment appelé Barzoï. Ce jour là, Haruka avait raconter combien elle aimait les chiens lévriers et qu'elle en avait sauvé jadis de la mort, mais selon elle, le plus beau de tous était le saluki, cette race qui est la plus ancienne de toutes, le seul chien pure comme on dit, qui n'est pas né d'un croisement avec une autre race.
    Chère petite verseau qui renferme en elle des milliers de secrêts et qui en laisse découvrir parfois un à l'occasion, pensait Michiru.

    Elle se rappelait aussi que sa douce amante lui racontait parfois des étapes de sa vie, souvent la nuit ,après qu'elles se soient combler d'amour pendant des heures, dans ces moments sublimes ou elles sont entièrement l'une à l'autre unit dans l'amour, souvent il arrivait à Haruka de parler ouvertement de ce qu'elle aime et ses rêves les plus fous , tous ces petits détails qu'elle aime se faire confier sur l'oreiller et qui l'amuse tant.
    à cette pensée Michiru eut un sourire et semblait un peu dans la lune, mais tout cela en fait avait resurgit par l'apparition de cette chienne aau sang royal qui correspondait au chien dont Haruka lui avait parlé une nuit

    Elle avait bien décrit le chien de ses rêve, qui correspondait à un saluki couleur sable-argenté aux yeux d'or, si bien que pour son anniverssaire, elle lui avait peint ce chien, tel que décrit pour lui faire plaisir et voilà qu' aujourd'hui le plus curieux des hasard les ont conduit a croiser le chemin de cet animal qui allait telle une étoile fillante.

    Michiru tourna son regard sur sa compagne , qui était émue devant la levrette qui vint s'arrêter devant Haruka et qui la regarda en relevant la tête dignement.
    Haruka se demandait presque si elle était vraiment réveillée ou si cela ne sortait pas tout droit d'un rêve.
    Michiru se rapprocha d'Haruka et lui mit un bras autour d'elle, puis la regarda tendrement.

    -Tu dois être heureuse là, c'est bien de ce chien que tu me parlais hein et d'un petit geste substil, elle lui carressa l'épaule.

    -Eh... mais, elle doit avoir un maître un chien de cette race et de cette beauté ne peut pas être un chien vagabond! lui chuchotta Haruka , qui ne quittait pas du regard ce noble animal.

    -Bien... on a qu'à le demander et peu importe son prix, je te l'achête ce chien! lui avoua Michiru , qui elle aussi était totalement facinée par la levrette.
    Sa compagne la regarda avec étonnement:
    -Quoi? Tu veux dire que tu serais prette à me l'acheter juste pour me faire plaisir! Haruka n'en revenait pas d'une telle preuve d'amour, car il fallait que Michiru l'aime à la folie pour dire ces mots.
    Elle lui prit la main en la regardant dans les yeux, si elles auraient été seule, elle savait qu'elle n'aurait pas hésiter une seconde de la couvrir de baisers et lui dire aussi ces paroles qu'elle voulait enfin prononcer: Je t'aime!
    Mais à la vue de tous ces gens, elle était terriblement gênée et se comporta plutôt comme une gamine qui est folle de joie de recevoir en cadeau ce qu'elle à tant désiré.
    Les yeux brillants, elle regardait Michiru qui voyait combien elle était heureuse.

    -As- tu un doûte Ruka? Tu devrais pas...tu sais que je ferais l'impossible pour toi et juste pour te savoir heureuse mon amour!
    -Je... humm, tu es vraiment adorable Michi! Et ce soir...humm tu ne vas pas t'en tirer si facilement! Hihi!
    -Ohhh mlle tu as des idées pour ce soir!
    -Ouais! Toute une soirée en perspective même! lui répond Haruka avec un regard qui en disait long...

    Setsuna qui était avec Chibiusa alla les rejoindre, car elle devinait que cette chère Haruka ne savait pas que ce chien lui était destiné.

    -Alors miss Tenoh? On est contente de son prix ? demanda Setsuna
    -Un prix??? Haruka la regarda sans vraiment rien comprendre de tout cela.
    -Mais oui...le monsieur là-bas il t'offre cette jolie chienne si gentille! expliqua Chibiusa qui se retrouva auprès de Zukana qui lui lèchait le visage et la petite fille en riait.

    -Hein...pour moi! dit Haruka tout étonnée avec des grands yeux
    -Oui, il te l'offre, ce chien est à personne, bien la c'est le tien, plutôt la tienne, puisque c'est une! lui annonça Setsuna

    Eh...il faut que tu la garde! Je l'ai appelé Zukana et tu as vu elle court aussi rapidement que toi! dit la fillette aux cheveux roses.
    Et le monsieur l'a dit elle est venue du ciel comme moi, elle a amené l'arc-en-ciel...
    Les gens qui entendaient Chibiusa ne comprenaient pas un mot de ce qu'elle racontait, mais Michiru qui est toujours attentive à tout su à l'instant même que la petite en savait beaucoup et que sa façon d'expliquer les choses est sans doûte exagérée, mais cette enfant disait bien la vérité.

    Usagi revint bientôt au bras de mamoru et dans l'autre elle tenait un super cornet de crème glaçée qu'elle dévorait avec appétit.

    -Wow...j'en voudrais bien un chien comme ça! dit Usagi
    -Quelqu'un l'a offert a Haruka ! dit Michiru
    Usagi tomba au sol tellement sa surprise était grande, puis elle se releva maladroitement.
    -Ahhhh...Eh, c'est sérieux ou c'est une blague?
    -Mais c'est VRAI ! lui dit Chibiusa.
    La blondinette aux chignons s'avança et tappa amicalement Haruka sur l'épaule. Celle-ci, la regarda, mais elle connaissait le drôle de tempérament de cette amie un peu trop démonstrative, mais irremplaçable !
    Haruka finalement se décida d'aller vers son chien, était-ce une entente réciproque, elle l'espérait.

    Le chien saluki qui observait Haruka s'assit droitement alors que la jeune femme s'en approchait. Elle n'eut pas à prononcer de mot, puisque par la pensée elle réussit à communiquer '' Tu crois qu'on sera bonnes amies'' et à l'instant même la levrette fit belle sur deux patte et lui tendit une patte!
    Un autre signe qui démontrait que cette chienne aux reflets argents tel un joyaux avait bien plus qu'un sixième sens.

    -Alors tu viens avec nous? lui demanda Haruka
    -Wouaf! la chienne enjouée se leva et alla aux pieds d'Haruka .

    Le petit groupe s'en retourna à l'auto avec un membre en plus qui avait quatre pattes! Tout en marchant, Michiru contemplait Haruka, car jamais, elle ne l'avait vu aussi heureuse.

    Une fois arrivée au véhicule, la chienne ne se fit pas prier et sauta à l'arrière de la voiture sport et convertible d'Haruka.
    - Belle fille bien élevée! lui dit Michiru en lui flatta le dessus de la tête.
    Mamoru, usagi et Chibiusa reprirent leurs places à l'arrière avec Zukana et Setsuna. Le petit monde était un peu tassé, mais ça ne dérangeait personne.
    Une fois les ceintures bouclées, Haruka fit démarrer sa voiture, alors Usagi se colla dans les bras de son copain.
    -Ahhh protège moi si on a un accident! car déja elle redoutait les excès de vitesse de son amie qui conduit sur la route de la même façon que sur une piste de coursse!
    Sur le chemin du retour, le soleil dans le ciel indiquait qu'il était 17 heure passée et Michiru à l'avant à côté de sa douce, chantait une chanson qui jouait a la radio et de temps en temps, Haruka tout en gardant les yeux sur la route, tournait discrètement les yeux vers sa chérie.
    Comme les autres à l'arrière étaient occupés avec la chienne, Haruka glissa sa main et carressa la jambe de Michiru, qui la regarda du coin de l'oeil et lui fit un petit sourire.
    -Tu es très jolie dans cette robe Michi!
    -Merci, du compliment! Humm tu es bien décidée toi, tu me sort le grand jeu avec le charme! Ruka! Michiru se rapprocha d'elle, en faisant attention,car Haruka conduisait, puis, elle l'embrassa sur la bouche.
    -J' t'addoore Ruka! dit-elle

    `Tout le monde semblait heureux, il y avait que Setsuna qui réalisait combien elle était seule, Haruka et Michiru qui déjà semble avoir planifiées une soirée en perspective... La petite famille moonienne qui leur en faisait voir de toutes les couleurs , mais elle , elle n'avait personne à aimer, ni chérir.

    -Haruka a de la chance d'avoir un chien...Hein? Mamo-chan ...dit Usagi
    -Ah les filles, vous savez bien que les chiens ne sont pas autorisés dans l'immeuble!

    Les deux petits capricieuses mère et fille baissèrent les yeux avec déception, elles avaient oublié ce fait, puis elles avaient les chats et Usagi savait bien que Luna lui en voudrait étenellement de lui imposer un chien dans son logis.

    -Ne faites pas cette tête, Haruka voudra bien vous laisser la voir et même aller marcher au parc avec elle! leur expliqua Setsuna, qui en elle-même se disait , qu'elle allait souvent sortir promener le chien le soir, car parfois elle se sent un peu en trop à l'appartement, surtout quand les deux inséparables agrémentent leurs soirées des plaisirs amoureux...


    _________________
    avatar
    Melian
    Admin

    Nombre de messages : 389
    Age : 34
    Localisation : Orléans :(
    Date d'inscription : 07/06/2008

    Re: L'histoire...

    Message par Melian le Sam 29 Nov - 12:21

    Un peu plus tard...

    Haruka était allée reconduire Usagi, Mamoru et Chibiusa chez eux, puis elle arriva à l'appartement avec Michiru, Setsuna et Zukana, qui était le tout nouveau membre de la famille.
    Depuis le retour, Haruka et Michiru n'avaient pas cessé de se regarder avec des yeux révélateurs et c'était évident.
    Elles se rodaient autour l'une de l'autre, comme deux oiseaux qui se fond une parade d'amoureux et cela commençait à agaçer Setsuna.

    -Avez-vous un goût spécial pour le dîner? leur demanda t'elle en faisant éruption dans le salon, alors qu'Haruka et Michiru s'embrassait sur le divan.

    -Hummm je vous ai demandé une question?
    -Ah...ce que tu veux! dit Haruka qui serrait Michiru dans ses bras qui l'attira contre elle .
    -Ruuuka!! fit-elle
    -J'y pense...laisse-faire on a pas tellement faim...répondit Haruka.

    -Bon je vois...je vais aller me promener un peu je pense que l'air va me faire le plus grand bien! expliqua la jeune femme qui saisit son veston sur la patère près de l'entrée et qui sortit sans attendre un instant de plus.
    A peine était-elle sortit, qu'elle revint ouvrir la porte et appella la levrette qui restait sagement couchée dans le passage.

    -Viens avec moi Zukana, avec elles tu vas t'ennuyer!
    La chienne obéissante aussitôt se leva et sortit dehors avec Setsuna.
    -Haruka est en ruth...et ce soir c'est l'appel du loup on dirait...et j'en ai marre!
    Ça devient exagéré dans un sens, car je me sens litéralement en trop avec elles...expliquait-elle en se confiant à la levrette.
    La chienne tout en marchant au même ryhtme que Setsuna se détournait la tête et semblait réellement être attentive à tout ce qu'elle lui disait.
    Dans ses grands yeux, elle semblait prette à consoler le coeur solitaire de la jeune femme qui regrettait parfois d'avoir aucun petit copain ou copine, car en fait elle ignorait si elle était attirée par l'un ou par l'autre.

    Dans un sens, pour vivre sous le même toît qu'Haruka et Michiru elle constatait ce qu'était un couple composé de deux femmes et lorsqu'elle allait garder la petite Chibiusa, elle aimait bien le tendre sentiment d'amour qui unissait Mamoru et Usagi.

    Tristement, elle gardait dans son fond intérieur ses sentiments secrêts, des désirs, des rêves, mais la gardienne du temps se doit de mener sa mission seul, un destin cruel et désolant, retiré du monde et de la vie, un cycle éprouvant qui ne s'achèche malheureusement jamais.

    Aurait-elle droit, elle aussi d'aimer un jour, de connaître l'amour et la passion comme Haruka et Michiru, qui sembles si épanouies et si heureuses le lendemain matin après leurs nuits torrides?
    Non...Setsuna, l'amour physique et les sentiments humains, ne sont pas pour toi..., tu es au dessus de cela, tu n'es pas une sailor comme les autres, car contrairement aux huit autres Sailors, tu n'es jamais née sur terre comme tous les autres humains.
    Setsuna ton destin est grand, tu as la possibilité de changer le cours des choses, le temps et l'histoire sont protègés par toi seule!

    Hein? Mais qui donc m'avait dit cela un jour? pensa soudainement la jeune femme qui marchait sur le trottoire avec Zukana qui la suivait aisément sans aucune laisse.
    Elle passa devant les vitrines de magasins et des restaurants très invitants, mais s'ils n'acceptaient pas les chiens, elle n'osait même pas y penser.
    Au fait, à bien y penser elle avait pas réellement faim et cela pouvait attendre.

    -Zukana, ça te dis d'aller au parc?
    -Wouaf! Wouaf! fit la chienne avec enthousiasme
    -Alors c'est ok pour le parc! et elles se diriègent en direction d'un parc municipal, rendez-vous des amoureux, ou de ceux qui promènent leurs chiens.

    -Tu vois Zukana, tu es sensée être à Haruka, mais elle, elle a déjà Michiru alors que moi, j'ai absolument personne à chérir ni à serrer contre moi, dans mes bras.
    Tu es la seule à qui je peux parler avec la petite Chibiusa, car je sais que son petit coeur pure d'enfant me comprent, elle est mon amie, elle aurait pu être mon enfant...elle est si mignonne!
    Moi...je n'ai pas connu mes parents, peut-être même que finalement, j'en ai tout simplement jamais eu.

    Je suis dans ce cas vraiment seule au monde et pour ça, il me reste Haruka et Michiru. Ah bien sûre que toute les deux ensemble, elles n'ont pas besoin de moi, mais elles voulaient que je reste et donc, c'est la moindre des chose que je comprenne qu'elles sont un couple et que ce sont des liens plus fort que l'amitié qu'on a toute les unes pour les autres, nous les Sailor...
    Haruka et Michiru sont des âmes-soeurs, elles se complètent à merveille, une union comme on voit rarement, car les hommes n'aiment pas avec l'intensité des femmes...
    Haruka semble insensible, mais elle tremble presque dès que Michiru lui main la main sur un jambe...Hihi!
    Je suppose que quand on est amoureux, ça doit être normal de désirer l'autre intensément tout comme elles...
    Es-ce vraiment si merveilleux que ça de se donner à l'autre entièrement de tout son coeur, son corps et son âme.

    Ahhhhh que je regrette souvent d'être condamnée à cet exil, qu'est mon destin, mais puisqu'il en est ainsi, je dois continuer et être encore plus forte...

    Tout en se confiant à coeur ouvert, les yeux de la jeune femme mirroitaient de larmes qui voilaient déjà son regard. Elle reconnaissait pour la première fois que son rôle devenait de plus en plus lourd à porter, mais que malgré tout, elle devait l'assumer.

    La nuit était tombée, il y avait déjà plus d'une heure et demi que Setsuna était sortie se promener avec le chien dehors.
    La nuit était fraîche, mais douce et dans le ciel, on pouvait y voir les innombrables étoiles qui scintillaient autour de la lune qui dominait le ciel de la nuit.
    Elle se demandait si Haruka et Michiru avaient calmé leur ardeur passionnelle, si elles avaient malgré tout mangé quelque chose et dans un autre sens, elle n'avait aucune envie de rentrer en les sachant encore enlassées sur le divan du salon ou encore à s'embrasser et se carresser.

    Elle se souvenait que la semaine dernière, elle avait dût attendre plus d'une heure pour prendre une douche, car ses deux amies s'étaient appropriées la salle de bain et prenaient leur douche ensemble...

    Ah dans un autre sens, Setsuna trouvait que le sentiment d'amour rend aussi les gens cinglés! Ils agissent étrangement et oublient parfois qu'ils ne sont pas les seuls.
    -Peut-être suis-je mieux ainsi après tout hein Zukana?
    La jeune femme carressa la tête du saluki qui la regardait dans les yeux.

    -Setsuna! Mais détrompes-toi, tu n'es pas seule!
    Mais, qui a dit cela? Ai-je rêvé ou es-ce ma propre pensée? se questionnait-elle.

    -Mais, c'est moi, ne regarde pas vers le ciel, je suis là, la devant toi!
    -Mais...Zukana! Tu parles comme Luna et Artemis? fit-elle avec stupéfaction

    -Ça te surprend tant que cela? fit la chienne
    -Pour être franche...j'ai sentit quelque chose de très fort qui émagnait de ton aura et que tu ne pouvais pas être un chien ordinairecomme tant d'autres!

    -Il m'a fallu du temps à m'habituer à ici, ces énormes choses qui brisent le paysage, ces machines qui roulent et cet air...ouf! Je ne sais pas comment vous faites,...expliqu'a -t-elle.
    -Dis-moi, qui es-tu au fait et surtout je me demande d'où, tu viens ?
    -C'est pourtant simple, je viens du fond de l'univers, mais on m'a appeler ici à des milliards d'années lumière, alors le temps m'a fait signe et je suis descendue jusqu'ici.
    Setsuna était encore tout étonnée de cette révélation, donc cette levrette n'avait pas croisé leur chemin par pure hasard, tout cela était donc écrit quelques part dans les étoiles.

    -Comme, c'est étrange, je me sens bien en ta présence, tout est comme si familier, sans doûte parce que ...hummm, hésita un moment la jeune femme

    -Tu te demandes si je vous connaissais avant tes amies et toi? Ah mon histoire serait trop longue à raconter et jusqu'à aujourd'hui, j'ignorais l'apparence que j'allais avoir, mais depuis que j'observe les humains, je remercie le Soleil de m'avoir donné cette apparence!

    -Le Soleil! soudain Setsuna , trouva une explication qui était pourtant claire: Ce qui signifie, que vous êtes...
    -Voyons...Setsuna! Tu sais pourtant qui je suis puisque tu m'appelle sans cesse Zukana! Et je dois te dire qu'il y a fort longtemps que personne avait prononçé ce nom, je le croyait endormit dans la mémoire de tous et ainsi un jour le monde terrestre allait oublié qu'un jour j'eu existé, mais c'est le rôle que j'ai de semer la couleur dans le monde...entre deux monde, celui du Soleil et de la pluie!
    En fait , nous sommes toutes les deux liées à un destin de solitaire...et c'est bien normal! avoua la chienne qui baissa les yeux soudain.
    -Qu'avez-vous? dit Setsuna qui s'agenouilla près du saluki.

    -Non...non ma fille! Relève-toi surtout! Je me porte très bien malgré mon âge très avançé!
    Au fait, 'Setsuna' c'est un bien joli prénom ! T'as-t-on jamais dit qui t'a un jour trouvé ce prénom? Ah...et puis,peu importe! Il est tard, il faudrait rentrer non?
    dit la chienne qui se releva dignement.
    -Ça oui, je ne veux pas rentrer trop tard pour réveiller Haruka et Michiru si elle dorment...


    _________________
    avatar
    Melian
    Admin

    Nombre de messages : 389
    Age : 34
    Localisation : Orléans :(
    Date d'inscription : 07/06/2008

    Re: L'histoire...

    Message par Melian le Sam 29 Nov - 12:22

    Tout au long du chemin du retour, le vent s'était refroidit et quelques nuages venaient masquer la lune.

    Soudain, Setsuna constata que la levrette suivait moins facilement et en effet, elle semblait être épuisée de cette longue marche. Lorsqu'elle releva ses yeux, elle remarqua l'inquiétude dans le regard de la jeune femme, alors elle la rassure:

    -Non...ma faiblesse soudaine est normale, la noirçeur diminue quasiment toutes mes forces sur terre, si je serais dans l'espace les étoiles m'empêcheraient de faiblir comme ce soir, mais je suis résistente!
    souffla la chienne saluki.

    La jeune femme lui sourit et ensemble, elles contièrent leur chemin.Au bout de quelques minutes, elles étaient presqu'arrivée au logis, car il n'y avaient plus qu'un dernier coins de rue.
    Setsuna se sentait privilégière d'avoir été la première à qui Zukana avait dicuté et marcher au grand air, lui avait fait du bien.

    -Mais dis-moi Setsuna, tu dois avoir faim, car finalement, tu n'as rien mangé?

    -Humm...Non, ne t'en fait pas, je vais peut-être me prendre un thé en arrivant avec des granolas, mais j'ai l'habitude de sauter les repas, pour la méditation et dans ma solitude je fais souvent des jeuns.

    -Fais quand même attention à ta santé!
    -Oui...ne t'en fais pas! dit Setsuna avec un léger sourire complice.

    Alors qu'elles s'apprétaient à rentrer, Zukana ralentit le pas et regarda Setsuna un moment, sans qu'elle ne s'en rende compte.

    -Viens-tu ...Zukana! lui dit la jeune femme qui venait d'ouvrir la porte en essayant de pas trop faire de bruit. La levrette vint la rejoindre doucement et entra sur la pointe des pattes. En passant près de l'entrée du salon, Zukana regarda et vit Haruka et Michiru endormit sur le divant l'une dans les bras de l'autre.
    Setsuna s'avança un peu et puis les observa un bref instant avant de sourire a sa nouvelle amie.
    -On dirait deux petites filles...murmura Zukana
    -Oui, finalement, elles ont été sages et devaient être épuisées de la journée d'aujourd'hui.
    Elle passa près de ses amies pour aller éteindre la lumière du salon et fit signe à Zukana de la suivre.
    Elle allèrent silencieusement à la cuisine, car Setsuna voulait se préparer un thé vert et Zukana resta tout près d'elle .

    -Désires-tu je te prépare quelque chose? Tu as sans doûte faim?lui demanda Setsuna
    -Non merci! Mais, je t'accompagnerai bien pour le thé cependant!
    -Tu aimes le thé!
    -Mais oui, les chiens aussi peuvent bien aimer le thé...puis, je ne suis pas réellement un chien, ce n'est qu'une apparence.

    L'eau bouillait pendant que Setsuna sortit deux tasses qu'elle posa sur le comptoire. Du coin de l'oeil elle regardait la levrette et se demandait à quoi la légendaire messagère qui porte les couleurs dans l'infini de l'espace pouvait bien ressembler, sans doûte était-elle d'une grande beauté, comme l'avait un jour décrit le Temps.

    -Ehh, parlant de cela...je me demandais si vous allez un jour regagner votre véritable apparence?

    -Pourquoi ? Es-ce vraiment si important?
    -Non... c'est évident, mais je pensais pour vous et votre bonheur?
    -Ce n'est pas si important ! Ma vie est ainsi et peu importe comment je sui, je reste la même et mon destin tout traçé reste le même.

    - As-tu des regrets de cette vie? demanda Setsuna et il eut un moment de silence, comme si cette question avait troublé Zukana.

    -Si...tout comme toi, ma chère enfant! La solitude est parfois trop longue et pour biens des raisons que je peux malheureusement pas expliquer, enfin ne le prends pas mal...Setsuna, c'est que ça m'est très difficile d'en parler.

    Setsuna s'approcha d'elle et la serra dans ses bras
    -Non...ne sois pas triste, sinon, tu vas me faire pleurer aussi...
    Nous on se comprend bien, parce qu'on est seule face a notre destin, mais maintenant nous sommes amies...Ah, il est vrai que tu es supposée être à Haruka, mais elle va être surprise lorsqu'elle verra que tu n'es pas vraiment le chien qu'elle croit!
    -Et sa Michiru ne voudra pas que je sois...à Haruka, si je dis que je suis une femme! ajouta la levrette avec un sourire
    Setsuna et Zukana rièrent en buvant leur thé, une très belle complicité amicale les unissait déjà.

    Étrangement le destin avait conduit Zukana vers Setsuna et ses amis, mais cette princesse de l'arc-en-ciel, était bien là pour une autre raison secrète qu'elle gardait enfouit dans son coeur .
    Un secrêt déchirant à révéler..., mais tôt ou tard, tout finit par se savoir et elle savait que dans un avenir proche, elle aurait à faire cet avoeux à une personne en particulier...

    Minuit vingt, le ciel était très obscur sur Tokyo et quelques part dans la ville, une menace se préparait à surgir.
    Une bande d'adolescents composée de trois garçons s'aventurèrent dans un endroit deffendu.
    Le lieu était en ruine et abandonné depuis l'explosion dans le laboratoire secrêt du professeur Tomoe.
    Bien qu'il ne restait que des vestiges et ruines, les énergies étaient toujours présentes et actives.
    Ensemble, les jeunes rigolaient et en profitaient pour fumer un joint et un des garçons qui avait un fun euphorique s'amusait à lançer des pierres en visant des cibles.
    Soudain, il cru percevoir une ombre sortir du sol.
    -Hein j'ai vu un truc! dit-il en riant
    -Si tu vois les même choses que moi...ahah!
    -De l'imagination débordante hein !

    -Meh...sans doûte !On se demande si c'est vrai ou délirant!
    Les trois jeunes toujours dans leur délire ne prenait rien aux sérieux, alors que la masse sombre et ténébreuse quadrupla de taille et se trouvait juste derrière eux.
    En quelque instant l'endroit devint plus lugubre et une force puissante les entraîna d'un coup dans le sol.
    -AHHHHHHHHHHHH crièrent les jeunes

    -Hein..mais où sommes-nous? demanda un
    -Ben comment veux-tu que je le sache!
    -Ben peu-être si on pourrait se renseigner...
    -Idiot on est seul ici aux petits heures de la nuit!

    -Mais , c'est toute une hallucination en tout cas!
    Les garçons assis au sol, semblaient un peu perdus,le plus peureux du groupe se mit a genoux et les mains au sol il toucha et puis les murs....

    -Ah....on est encerclé!
    -Comment ça?
    -De la terre partout, de la terre rocailleuse! Aucune issue de sortie! s'énervait l'un des gars.
    -Mais, c'est qu'il à raison Chezu! cria l'autre avec agitation.
    -Les gars faut pas paniquer! Voyons il y a sans doûte une explication à cela...
    -Trouve une solution, toi qui est si malin!
    Le jeune homme leva les yeux et essayait de repérer une ouverture, mais tout était sombre.
    -Alors...?
    -Bien, on a dût tomber dans un trou!
    -Ah oui...mais quel trou? Si il y aurait un trou on le verrait bien et pourtant en haut de nous c'est tout un plafond de terre qu'on a!
    -C'est impossible Goro! Impossible ! cria le chef des trois qui arrivait à toucher le plafond et constatait que ses deux complices avaient raison.

    -Laissez-nous sortir!
    -AHAHAHAHAHA!
    Les garçons arrêtèrent soudain de crier et se retournèrent après avoir entendu les rire d'une femme.
    -Hein?
    -Bonsoir messieur, comme c'est aimable de nous rendre visite!
    -Bien...c'est à dire que nous somme ici tout à fait par erreur madame! dit Chezu qui tordait sa casquette entre ses mains pour se maîtriser.
    -Ouais, on voudrait pas s'imposer madame...
    -Surtout à pareil heure hihi!
    La femme souria, mais a son regard elle semblait pas tellement angélique, ses cheveux rouges flamboyants étaient très longs et elle n'allait sûrement pas les acceuillir comme des rois.

    -Vous devriez savoir, que nous laissons pas partir nos visiteurs si rapidement! ajouta t'elle avec son regard pareil à celui du serpent.
    -Mais où sommes-nous! demanda celui qui avait des lunette
    La dame les regardait toujours l'air de plus en plus amusé et les garçons sentaient déjà des frissons les parcourir, tout semblait croire qu'ils étaient tombés vraiment dans une mauvaise posture.

    -Bienvenus chers amis dans le gouffre des Dead Bustards!
    Les Dead Bustards??? jamais entendu parler et toi Goro?
    -Pas du tout! Peu être que ce sont des gens aux tendances gothiques...
    -Ça doit-être ça, pour qu'ils vivent dans un endroit pareil!

    On célèbre ici la renaissance des Dead Bustards qui bientôt auront le pouvoir absolu de tout! Ahaha!
    Vous avez pas attérit par hasard, l'ombre des ténèbres vous a choisit et vous a conduit ici! Désormais, vous serez des nôtres par cette étoile noire!

    Karionite leva le bras et soudain le signe apparu sur chacun des trois garçons.

    -Magestée, comment aurons-nous le plaisir de vous appeler?
    -Je suis la reine désormais...c'est moi la toute puissante qui dirige les Dead Bustards ... mon nom est Karionite!
    -Oh grande Karionite qu'attendez-vous de nous?
    -Ordonne et nous t'obéirons!

    Pour ce soir, nous avons d'abord un travail à effectuer qui concerne les fioles que j'ai pu récupérée et qui n'ont pas été détruites.

    -Qui a-t-il là dedans? demanda Goro
    -L'assurence même des Dead Bustards!
    -Que voulez-vous dire oh chère reine?

    Karionite était bien heureuse de voir trois jeunes hommes dévoués à son service par l'emprise de son pouvoir maléfique.

    -Avant que tout fût détruit, des échantillons contenant l'ADN de certains de nos membres ont été gardés dans le but de les clonner en les améliorant...
    expliqua Karionite.
    Elle sortit un coffre qui était bien cacher dans une ouverture secrète, les garçons fascinés et curieux s'approchèrent d'elle pour mieu voir.

    -Les voilà...mes cinq chances de rebatir notre empire ici à Tokyo.

    -Ce sont les fioles dont vous nous parlez? demanda Chezu
    -Oui...et ça devrait donner d'excellent résultats...puisqu'elles seront hautement améliorées et plus invincibles, la nouvelle génération de Dead Bustard!
    Ahhahahahaha ! Karionite riait aux éclat, sûre de son triomphe pour ce qui allait se produire ...


    _________________
    avatar
    Melian
    Admin

    Nombre de messages : 389
    Age : 34
    Localisation : Orléans :(
    Date d'inscription : 07/06/2008

    Re: L'histoire...

    Message par Melian le Sam 29 Nov - 12:24

    Déjà une heure s'était écroulée depuis que trois adolescent étaient tombés dans les ruines du repair des Dead Bustards, qui pourtant avaient tous suposément été éliminé.
    Karionite entraînait ses trois sujets dans un long corridor sous-terrain qui semblait éternellement long.

    -Va-t-'on encore marché longtemps! fit Goro à boût de souffle
    -Arrête de te plaindre ... tu nous casses les oreilles à la fin!
    -Excuses - moi Tokeru!
    -Ne vous en faites pas, nous sommes presqu'arrivés! leur dit Karionite qui restait calme et sans émotion.

    Ahhh j'arrive plus à mettre un pied devant l'autre! fit Goro qui s'appuya sur son camarade.
    -Hey! Mais, ça va pas! Tu vas me faire tomber!
    BOUM! Le maladroit entraîna son ami dans sa chutte
    -Ah franchement vous deux! s'écria Chezu, qui en avait marre
    -Mais, c'est lui! dit Tokeru assit au sol qui pointa Goro du doigt.
    -Eh...je suis désolé!

    Les clic !clac! des souliers de Karionite avaient cessés et les garçons se retournèrent vers elle.
    -Qui a-t-il ? Oh très grande souveraine! dit Chezu à la dame qui se retourna avec un sourire malicieux.

    -Nous y voici! Allez, dépêchez- vous et cesser de traîner en chemin!
    -Oui, tout de suite madame!
    Aussitôt les deux autres jeunes hommes se levèrent et coururent rejoindre leur copain et la grande Karionite.

    Ils constatèrent avec étonnement qu'il y avait un immence laboratoire sous-terrain, d'une technologie très avançée que tout cela était tout à fait hallucinant.

    -C'est incroyable tout ça! fit Goro
    -Tu peux le dire! dit Tokeru

    -Ici, c'est la salle d'expérimentation principale, qui fut établit en cas ou nous devrions nous retirer, tout avait été prévu...
    Et grâce èa tout l'équipement, nous allons pouvoir travailler sur les clones dont les gênes sont restées intactes! expliqua Karionite

    -Et où sont les autres membres du clan? demanda Chezu, qui regardait autour de lui sans voir la moindre activité
    -Ouais, c'est vrai, il semble que nous sommes les seuls ici! fit Tokeru

    -Tout simplement parce qu'ils ont tous été éliminé par l'ennemie et ses complices! expliqua-t-elle
    -Ah, c'est vraiment terrible ça madame! fit Goro
    -Faudrait alors venger la mort de tous les Dead Bustard! dit Chezu
    La dame semblait rager de l'intérieur, oui elle se souvenait de cette bataille à grand déploiement et de l'humiliante défaite de son clan si nombreux contre un groupe de filles en mini-japes...

    -Quel déshonneur! dit-elle en frappant sur le mur
    -Et ces ennemis ...ils doivent être nombreux et invincibles alors! suposa Goro

    -NON! Ces gamines ne sont qu'une dizaine seulement et elles ont une faiblesse, c'est impossible qu'elles puissent ainsi toujours triompher avec une si grande facilité!
    -Alors, elles doivent posséder des super- pouvoirs, c'est logique! dit Chezu
    -Elles ont des pouvoirs certe, mais elles doivent être métamorphosées pour être au combat sinon autrement, elles sont rien du tout et nous avons la chance d'enrayer ces vermines! s'écria Karionite

    -Mais, la question est de savoir, si nous avons des chances à nous de les vaincres? demanda Chezu , qui faisait le point de tout cela pour trouver une solution.
    -On est pas a la hauteur...madame! ajouta Tokeru
    Karionite prit un grand respire et se calma, puis elle reprit gentiement en posant sa main amicalement sur l'épaule du blondinet:

    -Mon cher Tokeru...Ne vous aurais-je pas choisit si je percevais que vous seriez des incappables? Eh bien non!
    -Ah oui?
    -Absolument! Des monstres et démons de tous genres ne peuvent venir a bout de ces sailors minables, qui ne sont que de simples lycéennes, alors on va les opposer à des garçons valeureux et brâves qui ne me décevrons pas!

    Les trois jeunes hommes se sentirent fière de recevoir autant d'estime de la part d'une dame de cette qualité. Eux qui traînaient dans les rues en faisant l'école buissonnière allaient pouvoir prouver qu'ils peuvent aussi réussir dans la vie comme tous les bons citoyens.

    -Maintenant , je vais remplir vos fichiers avec vos coordonnées, c'est important ici pour chaque membres! leur expliqua Karionite qui ouvrit un dossier dans l'ordinateur pour y inscrires les informations personnelles des trois adolescents.

    Appartement d'Haruka, Michiru et Setsuna
    3 heure de la nuit...
    Après avoir discuté ensemble, Setsuna avait été se coucher dans sa chambre, alors que Zukana n'arrivait pas à trouver le sommeil, car elle était préoccupée par plusieurs choses.
    Elle n'avait pas voulu inquièter Setsuna lors de leur ballade, mais en fait cette soudaine faiblesse qu'elle avait resentit était plutôt signe d'un mauvais présage.
    On l'avait appeller du fin fond de l'univers dans sa coursse galactique interminable, mais elle savait que la planète bleue, la terre aurait besoin très prochainement de son pouvoir inconnu jusqu'ici.
    De préférence, elle espérait pouvoir résoudre ce problème sans l' intervention de Sailor Moon et ses camarades.
    Elle se leva et marcha silencieusement jusqu'à la porte de chambre où dormait la gardienne du temps et l'observa un moment.

    ''Je suis fière de toi Setsuna, si tu savais à quel point . Tu n'as peut-être aucun souvenir de moi, mais toi tu es gravée dans mon coeur à jamais...'', murmura la levrette qui eut un instant de mélancolie dans le regard, puis elle retourna dans le salon se coucher sur le tapis près du divant ou dormait Michiru tout contre Haruka alors que la nuit s'achevait puisque déjà le ciel montrait quelques éclaiçis.

    6:18 du matin, Haruka s'éveilla doucement en essayant de ne pas réveiller Michiru, mais ce n'était pas une tâche facile, puisque sa compagne la serrait contre elle.
    Elle remarqua la chienne qui était tout près du divant et qui la regardait.

    -Zukana...excuse- moi mon chien, je t'avais presqu'oublié...c'est impardonnable hein!
    Mais dis- donc, es-tu rentrée tard avec Setsuna? Michi et moi, on ne vous même pas entendu rentrer, on était finalement fatiguée pour s'endormir ici...Attends je me lève et je vais m'occuper de toi! expliqua t-elle à Zukana qui voyait qu'Haruka allait tenté une quelconque acrobatie pour se dégager et se lever sans réveillée Michiru qui ouvrir les yeux à ce moment là...
    -Haruka! murmura-t-elle
    -Bang!
    -Mais qu'es-ce que tu fais par terre Haruka? demanda t-elle encore à demi-endormit
    -Eh...Je jouais avec le chien voyons...dit-elle pour ne pas avouer qu'elle avait trébuché .
    Michiru s'étira et eut un petit sourire amusé en regardant Haruka.
    -Vraiment!
    -Quoi?
    -Bien, que tu jouais avec Zukana qui a pas l'air d'un chien en train de jouer, elle est plutôt clame...je dirais même ! dit Michiru qui gardait toujours son petit sourire.
    -Bah...et qu'es-ce que ça fait !
    Michiru ria telle une gamine, puis elle se rapprocha d'Haruka et mit un bras autour de sa compagne.
    -Tu es drôle Ruka..., tu sais j'étais réveillée alors que tu me pensais endormit et j'ai vu que tu as tenté de ne pas me réveiller... Tu ne m'en veux pas trop ma chérie?
    -Humm ...je sais pas! Voyons Michi tu sais bien que non!
    -J'étais trop bien contre toi, je voulais encore te serrer, je suis heureuse quand tu es tout près de moi...avoua Michiru avec un regard amoureux envers Haruka.

    -Ouais! Moi aussi ma p'tite Michi... on ne peut pas être séparée l'une de l'autre comme le Yin et le Yan...dit Haruka fièrement
    -Et là, on a Zukana qui partage notre bonheur! dit Michiru qui carressa la tête de la levrette.
    -Je sais pas si t'es comme moi, mais j'ai FAIM!
    -Haruka !Mais...Setsuna n'a pas l'air dêtre réveillée
    -Elle est rentrée vraiment tard alors...car elle est toujours la première debout.
    Les deux jeunes femmes replacèrent les cousins du divant qui étaient un peu déplaçés et constatèrent qu'effectivement c'était silencieux dans l'appartement, ce qui n'est pas habituel, ici Setsuna se lève presqu'en même temps que le soleil et d'habitude, elle prépare le petit déjeuner.

    La chienne délaissa Haruka et Michiru pour aller voir comment allait Setsuna, si elle avait pu se reposer un peu.La porte était entre-ouverte et elle s'y glissa et trouva Setsuna éveillée qui avait l'air d'être souçieuse.

    -Tu sembles préoccupée, si je ne me trompre pas! lui dit Zukana , alors que la jeune femme qui regardait le ciel par la fenêtre se détoruna vers elle.

    -Un peu... mais ce n'est rien je t'assure! lui répondit Setsuna
    La jeune femme de 25 ans s'assit sur le lit et la levrette sauta sur le lit et s'assit près d'elle.

    -Tu n'as même pas besoin de le dire, je sais que quelque chose te tourmente...Tu es intravertie, mais je te connais très bien.
    Setsuna la regarda et déjà elle se sentait mieux intérieurement, comme si elle trouvait son réconfort auprès de Zukana.

    -Avant toi, jamais personne n'avait pu lire en moi, mes secrêts, mes rêves, même Michiru et Haruka ignorent bien des choses sur moi, mais elles me connaissent bien et pour cela, elles me respectent et ne me posent pas de question sur ma vie...

    -Je suis bien contente, si je peux t'apporter ce lien de confidente! Moi aussi, j'ai mon passé et ma vie elle même est une caverne profonde comme la galaxie ou chaque étoile est un secrêt si bien gardéque le tout reste un mystère...

    -Libre à toi, si un jour, tu veux m'en parler Zukana! dit Setsuna

    Elle regarda Setsuna dans les yeux et sa volonté intérieure semblait vouloir faire la révélation de ce qu'elle voulait tant dire, mais d'une autre part elle n'était pas en mesure d'expliquer cela.

    -Setsuna! Tu es réveillée? demanda Michiru qui était dans le passage
    -Elle a dût nous entendre parlé ... souffla la chienne à voix basse
    -Ne t'en fais pas...je vais te laisser te présenter officiellement devant elles! lui répondit Setsuna qui lui fit un clin d'oeil complice.
    -Merci Set! T'es une super copine....murmura la chienne avec complicité.
    -Humm, oui Michi, je suis la lève tard aujourd'hui....avoua Setsuna qui sortit de la chambre avec la levrette qui la suivait.

    -On dirait que tu as développé une amitié avec Zukana! remarqua Michiru
    -Oui on a marché et ça nous a fait du bien, la nuit était belle! répondit Setsuna

    -Et les p'tites miss , le déjeuner est prêt! dit Haruka d'une voix forte.
    -Oui, oui....on fera pas attendre la cheffe de cuisine...hein Set? dit Michiru qui se dirigea dans la cuisine avec Setsuna .
    -Hummm ça m'a l'air bien bon tout ça! dit la gardienne du temps
    -Ouais... ce matin...c'est de la cuisine made by Haruka ! Et je suis une cheffe...goutez-'y et vous m'en direz des nouvelles! la grande blonde semblait très convainquante et sûre d'elle-même.

    -Mais j'en doûte pas ma cheffe préférée! lui lança Michiru avec un petit regard langoureux
    -Dans ce cas miss, un soir je te ferai ma spécialité...juste et spécialement pour toi! lui répondit Haruka avec le même regard que sa compagne.

    -Humm! Humm! Je veux pas interrompre un si beau moment et d'une si tendre complicité...mais je vous devines vous deux...là! dit Setsuna, mais sur un ton d'humour dans le but de taquiner ces deux amies.
    -Alors-là j'excuse ton intermission...juste si tu aimes ma cuisine! lui répond Haruka avec un sourire.
    -Voyons cela...
    -Oh! C'est délicieux Ruka chérie!
    -Merci Michi !
    -Hummmmm, ouais c'est succulant, vraiment tu m'étonnes Haruka Ten'oh ! affirma Setsuna
    -Merci Set ! Au moins ça prouve que je peux exceller aussi dans l'art culinaire
    -Mais, tu excelles déjà dans tout! Alors rien me surprend...
    -Oh...Michi tu vas me gêner la! répliqua Haruka qui avait l'air embarrassée
    -On en apprend tout les jours dites donc, ainsi j'ai bien fait de sortir hier soir...Non sérieusement Haruka c'est vraiment bon! avoua Setsuna, alors qu'Haruka n'oubliant pas la présence de Zukana lui servit aussi une assiette qu'elle déposa au sol.
    -Merci Haruka!
    -Y'a pas quoi...Hein! s'exclama la jeune femme .Vous l'avez aussi entendu n'es-ce pas??? sur le coup Haruka, n' y avait pas prêté attention, mais l'évidence était là et cette saluki possédait la faculté de parler tout comme Luna et Artemis.
    -Zukana! dit Michiru
    -Setsuna aussi était étonnée hier soir...expliqua la levrette
    -Ne faites pas cette tête là! J'ai longuement discuté une bonne partie de la soirée avec Zukana! dit la gardienne du temps.
    La chienne saluki d'un bond vint s'asseoir sur la quatrième chaise de cuisine et semblait décidée de raconter brièvement la raison de sa venue sur terre.


    _________________
    avatar
    Melian
    Admin

    Nombre de messages : 389
    Age : 34
    Localisation : Orléans :(
    Date d'inscription : 07/06/2008

    Re: L'histoire...

    Message par Melian le Sam 29 Nov - 12:25

    Laboratoire secrêt sous-terre des '' Dead Bustards''

    Karionite supervisionne le travail de ses trois nouveau apprentis scientifiques qui se débrouillaient bien pour des débutants.

    Elle allait et venait dans la pièce en vérifiant èa ce que chacun soit concentré dans son travail et que les études évolues dans le bon sens.

    -Humm très bien Tokéro! tu as bien vite assimilé tout ce que j'attendais de toi!

    Le garçon était surpris et la regarda : Vous le pensez vraiment oh très grande Karionite?
    La dame forte sur les compliments se sentait fière et se rapprocha de lui en glissant sa main dans les cheveux courts du jeune homme:
    -Bien sûre...que c'est vrai, tu ne doûtes pas de mes paroles j'espère!

    Elle le regardait et lui effleura la joue, sachant bien que Tokéro, était très timide d'avoir autant de flattteries de la part d'une femme.
    -Je vous crois sur parole chère Maîtresse vénérée!
    -Ça me rassure....dit-elle elle lui envoyant un baiser , avant d,aller inspecter le travail que faisait Goro.

    -Pourrais-tu me dire au juste qu'es-ce que tu fais? lui demanda-t-elle d'un ton autoritaire en constatant que l'adolescent perdait son temps en jouant avec un 'game boy'.
    -Ah...désolée chère maîtresse...mais, la science et tout ça, je suis pas génial dans cela...expliqu'a-t'il .

    -Et donne-moi ce truc! Ici tu n'en a pas besoin!
    -Pardonnez-moi! fit-il en se sentait tout minuscule
    -Si je t'ai prit avec les deux autres, c'est que je te croyais cappable de performer et de réussir quelques manipulations très simples....

    -Oui madame...
    -Alors où es le problème dans ce cas? demanda-t-elle
    -Ben...il n'y en a pas madame...eh chère maîtresse
    -Alors remets-toi au travails!
    -Eh oui!

    Elle s'éloigna pour aller jetter un coup d'oeil au travail de Chezu, qui était le petit géni du groupe puisqu'il excellait à merveille dans tout ce qui concernait la science et la chimie.

    -Je vois que tu sembles très à l'aise pour ce travail!
    -Oui madame, vous m'avez adroitement dirigé dans un milieu qui me passionne!
    -Heureuse de te l'entendre dire, alors où en es-tu ?
    -J'ai isolé les chromozones et ils sont parfaits pour l'expérience...
    La composition des cinq flacons sont très différent, l'un semble être de nature végétale, les gênes sont ceux d'une plante et non celles d'un être humain...et celle-ci dont la composition se subdivise en deux détient des gênes jumeaux qui vont donner un être double sans aucun doûte... expliquait le garçon dont les connaissances concernant la chimie étonnait grandement Karionite.

    -Je suis impressionnée! J'ignorais que tu excellais à ce point dans le milieu! s'exclama Karionite
    -Bah, on a tous nos points forts!
    -Oui mais tout d'même , tu es d'un niveau plus avançé, alors je vais faire avançé le procesus du travail...expliqua la dame

    -Comme vous voulez! J'ai finit d'analyser les échantillons.
    L'un était vraiment froid comme s'il avait été gardé réfrigéré et pourtant ils ont tous été exposés à la même température, avoua Chezu, qui lui même n'en revenait pas des étranges données qui ressortaient de chacun des échantillons d'ADN.

    -Je te fais confiance pour le résultat...Chezu! elle n'ajouta rien de plus et s'en alla hors de la salle, seuls les bruits de ses tallons hauts claquants au sol venait rompre le silence, mais déjà les pas s'éloignaient et les trois adolescents se replongèrent dans leur travail.
    Karionite cependant était soucieuse, même que certains détails ne lui plaisaient guère.
    Elle commençait à avoir de sérieux doûtes concernant les gênes servant à cloner et donner vie à de nouveaux ''Dead Bustards'' et en marchant dans le corridor sombre, elle pensait à cela...

    ''Un être a double chromozones....un autre à la génétique végétale...Non!
    Ça ne se peut pas! s'écria-t-elle
    Elle reprit son clame et essaya de se convaincre qu'elle n'avait pas encore la certitude de ce dont elle pensait.

    Elle s'en alla dans son burreau et alluma les écrans pour avoir une vue d'emsemble du travail de ses dévoués esclaves.


    D'ici quelques heures les clones ''Dead Bustard'' allaient être enfin là et c'est ce qui importait, car Karionite espérait anéantir définitivement cette justicière Sailor Moon et ses copines qui ont fait échoué les plans par le passé.
    Tant de sang perdu, un combat qui a coûté la vie de presque tous les ''Dead Bustards', sans parler des demonix incompétants qui se faisaient neutraliser si facilement...
    Dans le sous-terrain les longs corridors étaient très sombre, humides et inquiétants, si bien que Goro ressentait la terreur de devoir s'y aventurer seul.
    Il sentait une présence omniprésente et ne pouvait pas l'expliquer et d'une autre part , il ne voulait surtout pas que ses copains le prennent pour un trouillard.
    Chezu avec évidence était le préféré de Karionite et Tokéru s'en sortait pas mal, mais lui n'était pas fait pour ce genre de boulot et il regrettait d'avoir suivit les autres, car maintenant, il ne semblait pas y avoir aucun moyen de resortir d'ici.
    Pas la moindre issu, aucune porte, ni passage secrêt donnait sur le monde extérieur...

    -Les gars ! Hey...les gars! Ça vous diraient pas d'aller explorer un peu?

    -Pourquoi Goro? Vraiment ce n'est pas le moment et tu le sais qu'il faut achever ce travail! expliqua Tokero

    -Puis, tu sais bien que notre maîtresse Karionite n'appréçira pas tellement si tu trouves mille et un prétextes pour ne pas finir ton boulot! enchaîna Chézu.

    -Ouais, je sais bien, mais juste un petit instant de rien du tout, ça ne fera du mal a personne et après on continura! leur répondit Goro qui cherchait à les convaincre

    -Non, c'est préférable de rester ici!
    -Mais Toké ! Ça permettra de se dégourdir les jambes une minute ou deux!

    Tokéru l'air hésitant se toruna vers son ami, comme pour attendre ce qu'il allait répondre, comme si tout dépendait de lui.

    -Allez'y si vous voulez, c'est pas nécéssaire que j'y sois !
    En quelque secondes Chezu était replongé totalement sur son travail de chimie et toute cette expérimentation en matière de manipulation génétique et cellullaire.

    -Bon, alors je reviens dans pas long... dans ce cas!
    -Merci Toké, de venir , ça me rassure!
    -Faut bien prendre un bref instant après tout, sinon on pourra dire que nous étions aux toilettes!
    -Ouais!
    Les deux garçons sortirent ensemble de la pièce et déjà ils constatèrent combien le degré de température du couloir était beaucoup plus bas que celui dans la salle de laboratoire.
    Il n'y avait pratiquement aucune lumière à part quelques flambeaux situés a chaque intersection des couloirs autrement seule, une espèce de mousse fluoressente brillait en laissant à peine une infime luminosité.
    -Goro?
    -Quoi?
    -Si tu voulais que je t'accompagne, c'est en fait parce que ça t'effrayait de t'enventurer seul ici ?
    Le garçon baissa le regard et prit un air un peu inquiet:
    -Je voulais pas le dire, mais c'est quand même horrifiant non?
    -Si...On se croirait dans un caveau macabre... comme si souffle le vent de la mort par ici
    -Arrête-moi ça! Déjà qu'on voit pas grand chose et qu'on peut s'égarer!

    Soudain ils s'arrêtèrent brusquement après avoir entendu des bruits venant derrière eux, es-ce qu'il se passait quelque chose dans le laboratoire, une erreur es-t-elle survenue ou un accident de manipulation?
    Cela devenait étrange et de plus en plus angoissant pour eux.
    -CHÉZUUUUUUUUUU! Chééééééééééézuuuuuu! Ça va vieux?
    Les deux adolescent ne perdirent pas un instant et rebroussèrent chemin afin de venir en aide a leur ami qu'ils croyaient en danger, mais courir n,était pas évident dans cet endroit mal éclairé et au sol non-nivelé.
    -AÏE! Tokéro en tombant s'était écorché un peu le genou, rien de grave, mais la douleur était forte et son copain l'aida à se relever.
    -Tu peux marcher?
    -Oui, oui...c'est par maladresse que je suis tombé et parce qu'on voit rien ici...dans ce trou à rat! et le garçon furieux donna un coup de pied sur le mur , alors que les yeux de Goro étaient fixement ouverts et morts de peur devant un spectacle hallucinatoire , puisque par la porte ouverte du laboratoire il avait devant ses yeux toutes les raisons pour ressentir la véritable freyeur.


    _________________
    avatar
    Melian
    Admin

    Nombre de messages : 389
    Age : 34
    Localisation : Orléans :(
    Date d'inscription : 07/06/2008

    Re: L'histoire...

    Message par Melian le Sam 29 Nov - 12:26

    Une étrange fumée se mêlait à l'air et il semblait y avoir du grabuge, puis que des éclat de ver avaient virvoltés jusqu'à l'extérieur de la salle puisque la porte était grande ouverte.
    Le petit géni des trois jeunes gisait au sol, mais il s'en tirait inderme et sans aucune blessure.
    -Je vous avais dit qu'il était préférable que nous terminions notre travail et vous m'avez laisser seul avec tout ça...et voyez le résultat! cria-t-il.

    -Qu'es-ce qui s'est dont produit?lui demanda Tokéro
    -Je peux pas l'expliquer, mais j'ai détecté que les fioles contenait une substance de base très étrange puisque le composé d'une a flamber au contact de l'air et c'est ce qui a causé une mini- explosion du flacon.
    -Crois-tu que nôtre maîtresse va te punir pour ça?

    -Non je vais essayer du moins de réparer les dégats et de voir si je peux récupérer...Quoi?
    Le jeune homme n'eut pas le temps de terminer sa phrase qu'une lianne grandissante vint le saisir tel un serpent nouant sa proie.

    -Chézu! crièrent ses deux compagnons
    -Non...n'intervenez pas... le composé de cette fiole m'a aussi étonné car les cellules végétales se sont multipliées et ont étouffé les autre cellules, je crois qu'on a affaire à des mutants ou je ne sais quel créatures.
    -Hein?
    Soudainement toutes les autres fioles restantes éclatèrent ne laissant qu'un nuage de fumée composé de cinq couleurs bien distinctes (rouge, orange, vert, bleu-blanc et bleu royal).
    Les deux autres adolescents redoutaient le pire d'autant plus que tout s'embruma si bien qu'ils étouffaient et ne voyaient pratiquement plus rien.

    -Goro! Tokéro! Vous êtes là les gars répondez?
    Deux faibles voix se manifestèrent en toussant parce que cette fumée leur tombait directement sur les bronches et leurs yeux étaient érités.
    -Ouais ça peut aller, on s'est planqué au sol Goro et moi, car on arrive pas à bien respirer.

    Après que tout se dissipait doucement les garçons commençaient à comprendre que l'expérience avait été menée à therme et que les dead bustards étaient bien de retour cette fois.

    -Comment osez-vous misérable voyous de nous traiter de mutants?
    dit une voix de femme en collère.
    -C'est vraiment disgracieux! ajouta une autre, qui faisait plus dans le genre gamine.
    - Et sachez bien que le sang végétal n'a nullement besoin de vos ajouts innapropriés...je suis fière d'être de même nature que les plantes! expliqua la troisième à qui la lianne obéissait.

    -Comment Karionite a-t'elle pu engager des types comme eux...alors que je suis la pro des ordinateurs! fit l'autre

    Et moi...humm je veux dire NOUS! Nous sommes la plus parfaite réussite de la nature...un double parfait!
    Alors on pense pour deux,on agit pour deux et on fait tout en double...deux valent mieux qu'une hein Ptiol?
    -Oui Cyprine!Ahaha!

    Chézu encore maintenu par la plante, sentit les liannes se déserrer et d'un coup très violent elles le projetèrent au sol avec force.
    Tokéro et Goro au sol levèrent les yeux devant les cinq dames qui les regardaient comme si elles avaient des rayons X à la place des yeux.
    Les jeunes hommes paralisés de peur n'arrivaient pas à prononcer le moindre mot et ils se croyaient en plein délire, mais les dames s'adressèrent a eux encore.

    -On ne vous a jamais apprit les normes de la politesse ? demanda celle aux cheveux rouge
    -On doit se présentr poliment devant des dames! continua celle aux cheveux blonds-orangés et ondulés.

    -Relevez-vous et parlez distinctement! Ou bien ma plante se fera un plaisir de se satisfaire d'un hors d'oeuvre! dit celle aux cheveux verts qui tenait un pot dans lequel il y avait un superbe fleur.

    Les garçons stupéfaits se relevèrent les yeux ronds rivés sur les cinq femmes qui parfois semblaient pourtant être six, ou était-ce une illusion d'optique?

    -Eh... je suis Chezu et eux ce sont mes copains Goro et Tokéro!
    -Ouais...bien...bonjour mesdames dit Goro avec maladresse alors que Tokéro voulu sortir son côté tombeur pensant que cela allait prendre avec des filles de ce genre.
    -Humm enchanté chères gentes et belles dames, mais pourrais-je avoir l'honneur de connaître vos noms?
    Les cinq femmes se regardèrent avec un sourire malicieux et complice et se moquèrent un peu de lui, puis le regardèrent droit dans les yeux.

    -Dis donc...tu es plutôt charmant pour un jeune gentleman! dit la blondinette
    -Mimet...ne commence pas encore! lui dit celle aux cheveux verts.
    -Eh...pardon Tellu! Hihi
    -Soit, d'abord que faites-vous ici ?demanda celle en rouge qui semblait être la plus méfiante.
    -En fait...on sait pas trop, mais maîtresse Karionite nous a engagé ici pour aider les dead bustard! expliqua Goro

    -Ah bon....! Ainsi, on vous doit cette résurection! dit-elle
    - Vous êtes des dead bustard hein? demanda Goro
    - Qu'es-ce que tu penses? On est sûrement pas les duchesses du père-Noël! dit Tellu en riant.

    -Je demandais juste pour savoir... balbutina le garçon
    -La prochaine fois pens'y bien avait de dire des bêtises et des questions ridicules!
    dit celle aux cheveux blancs qui semblait avoir un tempérament aussi froid que ses émotions.

    -Peut-on quand même savoir vos noms ?demanda Chezu
    -Bien...entre membres du même clan...on peut bien se présenter dit celle aux cheveux bleus qui se redédoubla donnant ainsi une sixième dame.
    Elles se regardèrent un bref instant et Eudial qui semblait être la meneuse fit un signe aux autres, alors elles se retournèrent vers les trois jeunes et semblaient moins distante que vla cinq minutes.

    -Je suis Eudial , la première des membres du WITCHES 5 Club!
    -Les witches 5 ? prononcèrent les garçons.
    -Eh oui...c'est nous! Et moi je suis Mimet! La plus jolie du groupe et bientôt une future star!
    -Génial ça! s'éxclama Tokéro qui s'embait en pincer un peu pour cette Mimet alors qu' Eudial la regardait de travers et lui marcha sur un pied volontairement.

    -Moi, je suis Tellu et je suis très écologique! Il faut redonner a Tokyo un aspect plus natuel...éclaser ces buildings horribles pour remettre de la verdure partout!
    Des arbres gigantesques...des fleurs magnifiques! Une forêt amazonienne...
    -Ça va Tellu... pas besoin d'en mettre d'avantage ,l' interrompit celle aux cheveux blancs.
    -Je suis Viluy, l'intelligence même....c'est moi! J'ai developpé un concept de logiciels informatiques et désormais, je vais tenter d'être plus dévastatrice...hihi!
    Je vais déjouer tous les système grâce à l'hyper-tout puissant virus!
    -Et nous! Nous sommes....Cyprine! Ptiol! Nous sommes en symbiose parfaite comme le Yin et le Yan!
    -NOUS SOMMES LES WITCHES 5 ! dirent -elles toutes ensemble.

    Les trois garçons n'avaient plus de crainte, puisque ces femmes n'étaient pas si redoutables. Ainsi, grâce à la technologie et la science avançée, les Witches 5, en fait , avaient prélevé leur ADN en échantillonnages dans l'intention de pouvoir survivre et avoir droit a une seconde vie, si cela serait nécéssaire.
    Elles étaient rusées et malignes, elles avaient tout prévu pour leur éventuelle survie et comme elles travaillaient dans un laboratoire et s'y connaissaient fort bien en manipulations génétiques et clonage, elles étaient au courant que Karionite voulait les devancer et être la gagnante, mais cette-fois cette assistante du professeur Tomoe, que les sorcières trouvaient incompétante, avait bien des comptes à rendre ...
    On ne se joue pas d'une ''Witches 5'' !
    Il y avait déjà un bon moment que les sorcières avaient fait leur retour dans le monde concrèt et alerté par du bruit venant du niveau -7, Karionite sortie de son bureau et d'un pas rapide alla voir ce qui se passait et qu'es-ce qui pouvait être à l'origine de ces éclats de rire et tout ce tintamare soudain.
    Alors qu'elle longeait le coridor, elle pu distinguer qu'il y avait forcément des femmes et après brève réflexion elle se dit:
    -Ah non dites-moi que je rève! Pas celles-là?
    Non voyons Karionite, elles ont été tué par les sailor senshis, les unes après les autres et pourtant...

    Il existait entre Karionite les les cinq sorcières, une sorte de rivalité maladive qui les faisaient entrer en compétition toujours l'une contre l'autre et d'une part de de l'autre.
    Karionite ne voulait pas perdre sa place, son rang supérieur délogé par une de ces magiciennes de malheurs qui sont toujours a se quereller pour n'importe quoi.
    Jadis, et qu'a titre de techniciennes qui exécutent des expérimentations et qui planifient des plans diaboliques de toutes sortes.
    Eudial avait un trop fort tempérament et elle était une vraie menace pour le poste de Karionite qui n,aurait pu accepter se faire remplacer par cette sorcière de pacotille...ah non!
    La seconde Mimet était exaspérente par son tempérament qui s'emballe à la démesure pour toutes les personnalités célèbres et publiques.
    Sa place n'était pas faite pour être au sein du groupe des Dead Bustards, car Mimet était l'incarnation d'un show girl qui aurait dût tenter sa chance comme starlette pop.
    Quand à Tellu, cette fille à la génétique purement végétale étaient bien mystérieuse et sans doûte plus redoutable dans une certaine mesure, mais Karionite ne la connaissait pas assé bien pour lui reprocher quoi que se soit.

    Viluy pour sa part misait trop fort sur le raisonnement et l'ingéniosité des sciences et techniques, alors qu'un cerveau informatique n'est pas infaillible, tout le monde le sait!
    L'autre la dernière, Cyprine et bien c'était la goûte d'eau qui vient faire déborder le tout, puisque tu t'adresse à une et enfin tu en vois deux ou alors quand les deux s'unissent pour se deffendre d'un reproche, rien n'est évident et Cyprine le savait bien puisqu'elle se servait fréquemment de cet astuce nommée...Ptiol sa jumelle!
    Alors que Karionite se disait tout cela intérieurement, elle espérait cependant que ces voix féminines ne seraient pas celles des Witches 5 !

    Elle s'engagea dans le dernier corridor de gauche et de loin reconaissait de plus en plus les voix dont il était question, c'était bien Eudial!
    Lorsqu'elle arriva enfin, elle resta sur lechoc et en même temps mécontente de cette mauvaise surprise...

    -Tiens, tiens,tiens...regardez donc qui viens d'arriver! dit Tellu assit sur une table.

    -Quoi donc...Karionite, tu aurais perdu ta langue? ajouta Eudial, qui se gênait pas d'être debout sur la même table, alors que Mimet, Viluy et Cyprine riaient .

    -Madame Karionite! dirent les trois garçons

    - Si vous croyez que je suis enchantée de vous voir ici...détrompez-vous! répondit l'assistante de Tomoe qui rageait intérieurement

    Ce genre de réponse ne plaisait guère à Eudial, qui s'élança en bas de la table pour arriver pieds fermes au sol devant Karionite.

    - C'est ainsi pour nous...devrait-on te remercier d'avoir réactiver nos cellules pour nous faire revivre?
    Jamais! Car, nous avions prévu tout cela depuis longtemps et cela dépasse bien tes connaissances ! Nous sommes maîtres de la magie et ses secrêts et c'est pas une dans ton genre sous ses grands airs qui va m'impressionner hein?
    Eudial en collère sortit son fusil laser et le pointa vers Karionite.

    Celle-ci voulu s'en aller, mais Cyprine dédoublée, donc aidée de Ptiol bloquèrent la porte de sortie.

    Mimet allongée sur la table rigolait de voir la scène et répliqua:
    -Ah!ah Karionite si tu croyais qu'on allait être sous tes ordres! Bien tu rigolais!!

    Si tu veux nous résister je vais te congeler vivante! lui cria Viluy
    -Et moi, j'offrirai a mon tellulum de se faire un copieux petit casse-croûte karionitien...ahaha!

    Karionite se tourna vers les trois garçons qui n'avaient rien dit en espérant qu'ils réagissent.
    -Madame désolée que ça se passe ainsi, mais c'est vous qui vouliez cette expérience !dit Tokero
    -Vous nous avez demander de travailler sur ce projet pour ramener à la vie des dead bustards et c'est ce qu'on a fait ! expliqua Goro
    La dame baissa les yeux, car elle ne pouvait rien leur reprocher aprèes tout:

    -C'est bon ...Eudial, tu as gagné avec tes copines!
    Enfin vous êtes six contre une, ça fait pas très équitable, mais ai-je le choix?

    -Non...et tu fais bien de te montrer compréhensive enfin! ajouta Tellu


    _________________
    avatar
    Melian
    Admin

    Nombre de messages : 389
    Age : 34
    Localisation : Orléans :(
    Date d'inscription : 07/06/2008

    Re: L'histoire...

    Message par Melian le Sam 29 Nov - 12:27

    Alors que se déroulait toute une grande agitation dans le repaire des 'Dead bustards', au logement de Mamoru, la petite famille avait entreprit de prendre une journée calme pour profiter du bon temps, sortir un peu et Usagi comptait bien rendre visite aux filles qui devaient toutes être dans le temple chez Rei.

    Il y avait quand même quelques jours qu'elle ne les avait pas vu, ses quatre chères amies qui l'ont toujours accompagné dans toutes les périples de leurs aventures parfois dangereuses.

    Mamoru pour sa part voulait arrêter un peu à l'arcade pour bavarder avec Motoki entre gars, car les converssations de filles ne plaisent guère aux garçons.

    -Je peux venir avec toi chez Rei? demanda Chibi usa
    Usagi en fait espérait profiter de ce moment seule avec ses copines, puisque Chibi usa se perdrait à travers leurs converssations de jeunes femmes.

    -Chibi usa! Enfin tu pourrais téléphonner à une copine, sortir jouer au parc...essaya d'expliquer Usagi à court d'argument.

    -C'est pas gentil! dit la petite fille contrariée
    -Mais...
    -Tu trouves un moyen pour aller voir Rei et les autres sans moi, alors qu'elles sont mes amies à moi aussi!
    -Je sais cela, mais ce dont on va parler ne t'intéressera pas!
    -Mais si...et je suis assée grande pour comprendre vos histoires!
    -N'insiste pas! Non c'est non!
    -T'es pas gentille Usagi!
    La blondinette ne voulait cependant pas attristée l'enfant caprieuse qu'est cette gamine aux cheveux roses.
    -Bah...tu peux venir si tu veux, mais on va parler de garçons, de boîtes de nuit, des vêtements sexy qu'on s'est acheté et...des films pour adultes...des histoires... humm croustillantes!Hummm

    -OH...NOnn.Non! dit la fillette en se cachant le visage
    Je veux pas t'accompagner alors, c'est dégoutant vos histoires...dit la fillette d'un air découragé.
    - Alors à plustard Chibiusa! lui dit Usagi qui lui envoya la main en s'éloignant.
    Quand elle fut assé loin, elle souffla un peu...
    'Ouf! Et bien il s'en est fallu de peu qu'elle m'oublige à l'amener... se dit Usagi à voix haute. Heureusement que je l'ai décourager...

    -Alors on parle toute seule maintenant?
    En entendant cette voix, Usagi sursauta, car elle se croyait bien seule en fait.
    -Qui est....Hein? elle regarda autour d'elle personne quand elle baissa les yeux, elle fit Artemis qui avait un air moqueur.

    -Bien quoi ? Tu m'as prit pour quelqu'un d'autre? dit le chat blanc
    -Eh oui...mais contente que ça soit toi, je veux pas passer pour une folle! avoua Usagi.
    -Bien Minako m'a envoyé voir si tu t'en venais, car les filles t'attendent!
    -Je comprends, bien j'ai eu un léger contretemps rien de plus !dit la blondinette qui repensait à Chibi usa qui insistait pour venir.

    -Bon alors, on y va? demanda le chat qui ouvrait le pas en attendant qu'Usagi se decide à le suivre.
    -OUI! OUI! lui répondit-elle en courrant.

    Quelques minutes s'étaient passées depuis, quand Usagi arriva enfin chez Rei, les filles étaient dehors assises .

    -On se demandait si tu allais venir! dit Makoto
    -Bah...vous connaissez les enfants...Chibi usa veut toujours me suivre !

    -Oui j'imagine ! dit Rei qui balayait un peu le plancher.

    -Je savais bien qu'Artemis te croiserait en chemin, c'est pour ça que je l'ai envoyé ! expliqua Minako

    -Tu as bien fait! dit Usagi avec un sourire

    -Pas facile hein ma p'tite Usako la vie de famille? dit Makoto pour la taquiner

    -Vous les filles quoi de neuf depuis la dernière fois, on se voit moins souvent depuis que je suis instalée chez Mamo-chan.

    -Rien d'extraordinaire, quoi que Rei a eu des visions le nuit dernières et elle tenait a nous en faire part! dit Ami, qui pour un instant avait déposé son livre de lecture.
    -Quoi? demanda Usagi avec curioisité, alors que Rei avait un air très sérieux.

    -Non, il n'y a vraiment pas de quoi rire, ce dont j'ai à vous parler est très important et de préférence nous devrions entrer dans le temple, on sera mieux installer qu'au dehors... expliqua Rei qui déposa son balet contre le mur.

    - Es-ce encore relié à ce signe spécial que tu as vu l'autre jour Rei6 demanda Mina
    La jeune femme aux longs cheveux noirs fit un signe ' oui' de la tête.
    -Je pense que c'est sérieux et que tout a un lien avec l'ennemi auquel nous aurons affaire! continua Rei
    -Comment d'autres ennemis! dit Usagi étonnée
    -Ouais, tu sais bien qu' il y en a toujours des nouveaux qui se pointent dès qu'on pense avoir finit avec un clan qu,un autre arrive! dit Makoto les bras croisés qui était acoté sur un mur extérieur du temple.

    -Si ça pouvait finir...
    -Ça finira un jour Usagi! lui dit Ami
    -Bon, alors vous venez savoir ce que j'ai à vous dire ou non? demanda Rei
    -Oui Rei...! dit Minako

    Les autres filles suivirent Rei et Minako à l'intérieur du temple où Rei avait allumé le feu, pour pouvoir entrer en plus profonde méditation et pour confirmer avec exactitude ce qu'elle présentait qui allait bientôt porter ombrage sur la ville de Tokyo...
    Un grand silence règnait dans le temple, alors que Rei se concentrait assise devant le feu ,afin de trouver une réponse et avoir une vision plus précise de ce qu'elle présentait.
    Les flammes du feu pour aucune raison apparente se mirent à monter et onduler frénétiquement comme si le vent souffait, mais pourtant il n'y avait pas le moindre courant d'air.
    Usagi, Ami, Makoto et Minako levèrent les yeux pour constater toute la frénésie de ce feu, mais Rei n'était pourtant pas déconcentrer comme si rien de pouvait s'interposer entre elle et cette troisième dimention de l'au-delà auquel,elle fait appel si souvent.

    -Rei...tu as vu le feu! dit Minako
    -CHUUUUT! Il ne faut pas la déconcentrer...lui dit Ami
    -J'oubliais...

    -Ils ne connaissent pas l'envoi courrier express ces esprits! dit Usagi qui avait les jambes engourdies et qui voulait se lever, alors que ses trois copines lui mirent la main sur la bouche, pour qu'elle ne parle plus.

    Ce fut à ce moment précis que Rei sembla être en trense durant quelques instant, puis elle revint à elle, un peu dépaysée, mais son air sérieux et une certaine crainte de sa part que ses amies resentirent n'étaient pas très positifs.

    -Qu'es-ce que tu as vu?
    -Oui, raconte nous!

    La jeune fille aux longs cheveux noirs se retourna vers ses amies et les invita à se rapprocher d'elle.

    -C'est plus sérieux que je le pensais, en fait j'ai eu une vision horrifiante et indescriptible, mais une chose est certaine, c'est qu'une force extremment puissante et maléfique se niche quelque part dans la ville, croupie dans l'ombre et les ténèbres avant de se manifester!

    Ce qui m'inquiète le plus c'est que j'ai vu une image assée particulière...

    Rei ferma les yeux un moment et revoyait un genre démon représenté par un chacal, comme le dieu Anubis des anciens Egyptiens qui s'attaquait avec hargne et à mort contre un chien sacré presque montré comme un animal divin. C'est une facette pour bien illustrer l'image du bien contre le mal.
    Mais dans ce type de combat, il n'y a toujours qu'un gagnant et il n'y a aucune place pour celui qui perd la manche.
    Le démon obscur tapisse la Terre de ténèbres éternelles, alors que l'ange lutte pour que la lumière triomphe et que la puissance du soleil chasse cette épaisse noirceur .

    Seulement, il n'est jamais facile de pouvoir expliquer dans les bons mots un drame de la sorte à des amies et Rei se sentait coupable d'une autre part de cacher l'autenticité des répercutions de ce qui allait advenir si les forces du mal l'emportaient.
    Es-ce que Sailor Moon aidé de ses fidèles co-équipièeres allaient être de taille pour affronter l'ennemi?
    Cette question laissait Rei très perplexe, car pour une fois, elle doûtait de son optimiste étant donné le malheur bien démontré dans ses visions.
    Soudain, une pensée vive, lui alluma l'esprit:
    Désormais, elles n'étaient pas que cinq, mais neuf guerrières en comptant Uranus, Neptune,Pluton , Chibimoon et même dix si la jeune Saturne se manifesterait .
    La jeune femme prit connaissance que ses quatre amies la regardaient toujours en attente d'explications et de détails concernant ces visions, alors elle n,avait pas le choix d'expliquer la situation en bref tout en dédramatisant le contexte.
    Elle devait y croire, car si elle doûtait, Sailor Moon n'allait pas se sentir capable d'assumer une telle tâche, alors elle leur expliqua:

    -Les filles écoutez...cette fois-ci on s'engage dans un lourd combat et le sort de tout le monde va dépendre de nous d'une part, puisque notre mission est de déffendre la Terre contre les envahisseurs et leurs forces du mal.
    En somme, si je me fie à mes visions, il faut tout faire pour triompher sinon la planète sera plongée dans l'éternelle noirceur ...

    -Mais, tu ne veux pas insinuer que le soleil va perdre sa puissance? demanda Minako
    -Si et même plus, je resens et voit la Terre sombre et froide, dépourvue de la moindre vie...une planète morte!
    -Ce n'est pas possible ! s'exclama Makoto

    -Oui, j'en ai bien peur...avoua Rei en baissant les yeux alors qu'Usagi restait silencieuse et semblait réfléchir, chose étrange venant de sa part.

    -Usagi??? l'interpellèrent ses amies
    -Eh..oui! Désolée les filles j'étais dans la lune!

    -Mais comment peux-tu être dans la lune à un moment pareil! lui répondit Makoto
    La jeune fille aux longs cheveux blonds parraissait calme et sûre d'elle.

    -Usagi???

    -Je suis pas sourde les fille!
    -Rei parle de la fin de l'humanité et tu reste indifférente, je ne te comprends pas! lui avoua Ami
    -Non...ne vous en faites pas! Ce que je veux dire, c'est que si on réfléchit bien , rien n'est perdu! Et tant qu'il y a de l'espoir tout va!
    Qui aurait pu dire que moi Usagi Tsukino j'allais pouvoir vaincre la reine Béryl?
    Et si on pense aux membres du clan de la lune noire et les dead Bustard!

    Les quatre filles écoutaient attentivement Usagi parler et elles semblaient surprises de l'entendre parler ainsi, avec une telle détermination et confiance.
    Sur le visage de Makoto se dessina un petit sourire en coin :
    -Ah c'est bien toi ça! La plus distraite du groupe, la plus gamine, mais quand tu fonces, tu fonces! C'est beau ça!

    -C'est vrai que tu as même pu vaincre Galaxia et le chaos qui la possèdait par la force intérieur de ton coeur et ton amour....
    Alors on devrait pas doûter ! affirma Minako, qui elle aussi se sentait libérer d'un lourd fardeau.

    -Merci les filles de croire en moi! dit Usagi

    -Bah en fait, tu es peut-être une fillette dans ta façon d'agir, mais si tu aurais baissé les bras, on sait d'avance que tout serait perdu d'avance ...expliqua Rei

    -Votre force dépend de moi6
    -Oui Usagi, nous sommes comme des étoiles autour de la lune.... mais sans la lune, les étoiles n'ont plus aucun éclat.
    On a les pouvoirs d'attaques, mais c'est ton amour qui te fait gagner! confia Ami

    Au fait les filles, désolée de changer si brusquement de sujet, mais vous-ai- je parlé de ce chien de coursse fabuleux qui a conquis le coeur de Chibi usa et qui vit désormais chez Haruka?
    -Hein?. Non ! s'exclamèrent Ami,Minako,Makoto et Rei.


    _________________
    avatar
    Melian
    Admin

    Nombre de messages : 389
    Age : 34
    Localisation : Orléans :(
    Date d'inscription : 07/06/2008

    Re: L'histoire...

    Message par Melian le Sam 29 Nov - 12:28

    Le soleil dans le ciel indiquait 4 heure de l'après-midi, puisqu'il rayonnait moins fort et déjà il avait baissé annonçant qu'il allait bientôt se coucher.
    Chbi usa marchait sur le trotoire et s'ennuyait de ne trouver personne pour jouer ou parler, ils semblaient tous bien s'amuser sans elle.

    La fillette penait connaissance des années qui la séparaient d'Usagi et des autres qui étaient presque des adultes et elle qu'une petite fille.
    Elle marcha jusqu'au parc et alla s'asseoir sur une balançoire bien tristement.

    -C'est pas juste...Usagi ne veut pas que je l'embête quand elle est avec ses copines! se disait-elle à haute voix.

    -Ne soit pas triste Petite Lady! dit une voix, c'est alors que la petite fille retrouva ses idées, mais elle ne reconnaissait pourtant pas cette voix, mais fait étrange que seule Setsuna l'appelait ainsi.
    Elle se retourna et fut surprise de constater ce qu'elle voyait, mais c'était pourtant
    bien Setsuna qui était accompagnée de la superbe chienne lévrier.
    Chbi usa bondit hors de la balançoire pour courir jusqu'à sa chère Setsuna, qu'elle aimait tant et qui la serra dans ses bras.

    -Petite lady!
    La fillette le visage enfouit dans les bras de la jeune femme, leva les yeux et lui demanda:
    -Mais qui m'a interpellé, ce n'était pas ta voix?
    La jeune femme la regarda un moment et souria en dirigeant son regard en direction de la levrette.
    -C'est moi qui t'a appelé 'Petite Lady'! avoua la chienne
    -Zukana! C'est incroyable, tu parle comme Luna et Artemis alors! s'écria la petite fille avec émerveillement.

    - Oui, en fait je ne suis pas du tout un chien doté de la parole, mais il y a longtemps j'avais une apparence bien humaine...avoua-t-elle en baissant le regard comme si au fond de son coeur, elle se remémorait des souvenirs du temps passé, mais qu'elle préférait laissé enfouit comme un trésor caché.

    Chibi usa étant une enfant vive d'esprit fit le lien immédiat avec la légende que lui avait raconté Setsuna.

    -Mais es-ce vraiment vous la princesse arc-en-ciel? demanda l'enfant avec curiosité, alors que la levrette pencha la tête et la regarda avec des grands yeux étonnés.
    -Humm, c'est à dire... elle avait à peine prononcer quelques mots qu'elle hésita à dire la suite, mais Setsuna la rassura.

    - Petite Lady connait bien la légende, c'est une petite fille charmante et je suis sûre qu'elle sait bien garder un secret! N'es-ce pas petite Lady?
    demanda-t-elle à la fillette

    -Oui! Oui! Je promets de ne rien dire à personne...même pas à Usagi!

    -Je suis bel et bien celle dont il est question dans cette vieille histoire!
    Et comme le temps a passé depuis, bien des millénaires et pourtant j'en garde encore des souvenirs frais dans mes pensées comme si c'était d'hier...
    Zukana parlait avec émotion et ses yeux étaient lustrés et larmoyant.

    -Pourquoi êtes-vous revenue sous la forme d'un chien? questionna la fillette
    La levrette eu un bref instant de silence , car elle avait bien des secrets et celui-ci après tout ce temps était ouvert au grand jour.
    -Bien, je ne sais pas exactement avec lesquel mots cette chère Setsuna, oui bien chère! insista Zukana avant de poursuivre, elle t'a raconter cette légende qui est aussi ancienne que bien des astres dans l'univers dailleurs...mais une histoire est souvent modifiée et plus on la raconte, plus chacun qui en parle l'explique dans ses mots tout en romançant l'histoire!

    Enfin...quand les ennemis qui voulais m'ont pouvoir ont été entraîner loin dans la galaxie et que j'y ai laissé la vie...en fait j'ai perdu à jamais mon corps physique, il ne me restait que mon âme.
    Les astres m'ont donné une seconde chance et cette apparence m'a permise de courir dans le firmamant et je peux te dire combien l'univers est vaste et fabuleux! expliqua la chienne légendaire à l'enfant qui était passionnée par cette histoire et qui l'écoutait avec attention .

    Setsuna les regardait toutes les deux et se sentait bien d'être dans ce parc avec pour seule compagne Petite Lady et Zukana la saluki...
    Silencieuse, la jeune femme aux longs cheveux verts fonçés écoutait distraitement ce que la petite fille disait et ce que la chienne saluki racontait.
    Setsuna se sentait un peu perdue dans ses pensées, comme si un mystère lointain la tourmentait, sans doûte parce que d'une part, elle se réjouissait du bonheur de chacun, mais elle continuait de se sentir terriblement seule, sans personne.
    D'aussi loin qu'elle remontait dans sa mémoire, elle n'avait aucun souvenir de son enfance, ni si elle avait eu jadis des parents et qui ils étaient, mais Setsuna n'est pas du genre à parler d'elle, ni de ses désirs et ses rêves secrets.
    Ses amies disent souvent d'elle, qu'elle est trop sage, qu'elle ne profite pas de sa jeunesse pour vivre plainement et de flirter avec des garçons.

    La gardienne du temps était stricte envers elle-même et s'interdisait de faiblir aux tentations terrestres.
    De toutes les sailors, elle était la seule qui n'était pas née dans ce monde terrestre. Pluton appartient à un autre monde, un univers inconnu autant que l'est la planète pour les scientifiques d'aujourd'hui.

    Le vent se leva soudainement, il était plus frais ,déja un bon moment s'était écroulé depuis qu'elle avait trouvé Chibi usa seule au parc.

    -Petite lady, je ne voudrais pas que tu prennes froid, il serait peut-être préférable de rentrer tu ne trouves pas?
    La fillette la regarda avec des grands yeux :
    -Il est encore tôt Setsuna...et Usagi doit encore être avec ses amies!
    Elle va même sans doûte rester chez Rei pour manger...si Mamo-chan est avec un ami...alors je vais me retrouver seule!

    Setsuna sourit à l'enfant qui s'élança dans ses bras:
    -Tu n'essayerais pas de me convaincre, tout simplement parce que tu veux que je reste avec toi? lui demanda la jeune femme.
    Chibi usa ne pu s'empêcher de rire et d'avouer timidement que c'était bien le cas.
    La levrette tout près d'elles , observait la scène amusée par cette douce complicité qui existait entre elles.

    -Tu as le tour avec les enfants Setsuna! dit-elle finalement alors que Setsuna semblait un peu troublée par le compliment.
    -Bien, j'aime beaucoup Petite Lady, je suis sa protectrice et son amie...avoua -t-elle, mais la fillette vive d'esprit se dépêcha d'enchaîner:
    -Plus qu'une amie Setsuna...tu es ma deuxiéme maman!
    La levrette resta un moment à regarder la reaction de Setsuna devant cet avoeu et la jeune femme se sentait prise émotionnellement, car elle ne pouvait pas donner raison a Chibi usa...elle croyait avoir été claire concernant ce sujet là
    pourtant.
    -Petite Lady...que t'ai-je dis concernant ceci? repondit la jeune femme
    La fillette baisa les yeux et serra la main de Setsuna et poursuivit:

    -Ah excuses-moi Setsuna...Je voulais pas te décevoir, vraiment je voulais pas...
    Je t'aime beaucoup et tu es si gentille avec moi! expliqua l'enfant à la jeune femme qui se sentait tendue par tout cela si bien qu'elle éleva la voix, chose qu'elle n'avait jamais fait.

    -Gentille? Mais Usagi est très gentille avec toi! Personne n'a la moitié de la bonté de son coeur et elle t'adore! Elle sacrifirait sa vie pour toi!
    Tu ne t'en rends pas compte qu'elle est une mère parfaite....une mère que moi je ne serai JAMAIS!
    Je ne peux pas être ce que je n'ai pas connu! Qu'es-ce que l'amour maternelle, je n'ai pas eu de parents, pas d'exemple a suivre...rien
    Et je n'ai pas la sensibilité d'Usagi, ni son côté rêveur et romantique...je suis une solitaire et je suis habituée ainsi.
    Le Temps, est un sage qui m'a fait comprendre ce qu'es la sagesse et l'importance de ma mission...
    expliqua Setsuna avec émotion

    Dans l'ombre puisque le soleil était couché, Zukana cachait ses larmes, elle avait du chagrin à songer à la solitude et la peine dont Setsuna a souffert.
    Cela la touchait profondément et elle aurait voulu faire quelque chose pour la consoler, mais quelque chose d'inexplicable l'empêchait d'agir de la sorte.

    Chibi usa regarda Setsuna et essuya une larme sur sa joue.
    -Je t'avais jamais vu triste Setsuna... je t'ai fait de la peine, vas-tu me détester?
    Car si tu ne m'aimes plus, je comprendrais, je suis méchante de t'avoir causé de la peine...
    La jeune femme regarda l'enfant un moment et la serra dans ses bras:
    -Bien non voyons...Petite Lady...je t'aime très fort, mais la vie est parfois si difficile! Même moi j'ai mes faiblesses...tu les vis moins car tu ne vis pas avec moi.
    L'enfant avait retrouvé le sourire et sembla réfléchir un moment, puis ses yeux s'illuminèrent soudainement:
    -Je sais! Zukana vient du passé, elle a connu l'univers à ses débuts, donc elle est peut-être renseigné sur tes parents ?
    La jeune femme resta stupéfaite, car jamais elle avait songé que la petite fille suggerais une idée de la sorte.
    Elle n'eut pas le temps de répondre que la fillette pleine de vie alla près de Zukana qui s'était réfugiée un peu a l'écart.

    -Zukana! criait l'enfant au saluki qui se retourna vers elle

    -Mais pourquoi t'es-tu éloignée de nous ? demanda l'enfant
    -Oh... je voulais pas gêner votre discussion! répondit la levrette

    -Tu déranges pas pourtant...
    -Je voulais pas faire d'indiscrétion dans vos converssations..

    L'enfant qui s'approcha de la levrette remarqua ses larmes et lui demanda:
    -Pourquoi as-tu pleuré?
    -Ah c'est sans importance, je suis très sentimentale, ma petite et quand Setsuna à parlé de sa solitude, j'ai craqué...tu comprends?

    Chibi usa regarda Zukana avec des yeux intérogateur pendant un bref instant, puis elle souria:

    -Oui! Oui, je comprends! répondit-elle avec son petit rire enfantin.
    En fait je me demandais, si tu ne pouvais pas savoir quelques chose pour aider Setsuna, je crois que ça la renderait plus heureuse?
    expliqua l'enfant.

    -Je veux bien faire quelque chose...si je peux, mais quoi au juste? lui demanda la levrette?


    _________________
    avatar
    Melian
    Admin

    Nombre de messages : 389
    Age : 34
    Localisation : Orléans :(
    Date d'inscription : 07/06/2008

    Re: L'histoire...

    Message par Melian le Sam 29 Nov - 12:31

    Devant l'insistence de la petite Chibi Usa, la saluki montra de l'intérêt face a cette intérogation.

    -En fait, je me disais que puisque vous avez vu l'univers à ses début, vous avez donc peut-être entendu parlé des parents de Setsuna ou même connu ?
    demanda l'enfant qui espérait pouvoir avoir une réponse a donner aux questionnement de la jeune femme si secrête et si imperceptible.

    Ce qui intrigua l'enfant, fut que Zukana eu conne un bref instant de silence comme si cette question avait réveillé un souvenir dont elle avait gardé de la tristesse. La levrette baissa les yeux comme pour perdre son regard dans un néant lointain, comme un animal blessé, qui au lieu de rester avec sa meute, se retire en silence, loin de tous pour mourir dans l'ombre.

    -Zukana? Ai-je dis quelque chose qui vous a fait rappeler des peines?

    Elle sursauta et enchaîna:
    -Non petite, juste que je suis vieille, certe, mais il y a des lustres qu'on ne m'avait pas questionner a propos de sujet dans ce genre et la généologie et l'origine de chacune des sailors senshies déffenderesses d'une planète précise et d'un élément.

    -Vous connaissez donc tout a propos de ma mamn dans le passé et la maman de ma maman alors? dit Chibi Usa toute excitée soudainement les yeux tout grands ouverts.

    -Bien entendu chère enfant! La reine Sérénité a même des liens directes de parenté avec moi...
    Je veux dire que la mère de la reine était la fille de ma mère !

    -Waw ! Incroyable ça..Zukana! Tu es de la famille alors! dit l'enfant folle de joie

    -Enfin, je ne suis pas née de la même manière que naisses les corps terrestres, je suis un être céleste née par l'énergie thermique de deux planète qui furent le Soeil, mon père et la lune ma mère...Oui cette même lune qui fut la mère de ton arrière grand- maman! expliqua la levrette

    -Mais j'en reviens tout simplement pas! Alors donc, tu connais l'origine de Sailor Mercury, Mars,Jupiter, Venus, Uranus,Neptune, Saturne et ...Pluto !

    -Oui... j'ai vu chacune de ces planètes prendre vie dans le firmament...un spectacle fabuleux qu'on ne voit qu'une fois dans une vie.
    La formation d'étoiles nouvelles, des comètes célestes qui défilent comme l'éclair, des planètes en formations dont la matière s'unit pour donner une forme ronde et bien distinct... des merveilles qu'aucun oeil humain n'ont plus contemplé . J'ai plus fait que les voir, en fait j,ai assiter de près à ces spectacles que l'humain essaie d'imiter avec des hummm ah oui...' feux d'artifices! '
    Mais ces trucs n'égaleront toute la splendeur et les réelles couleurs que l'on retrouve dans le cosmos... expliqua Zukana devant la fillette muette d'admiration et fasciné par tous les récits que connaissait la légendaire princesse Arc-en-ciel alias (Shine Rainbow) .

    -Et c'est étrange... Setsuna en connait plusieurs des anciennes histoires, des légendes que les autres senshis ignorent...elle m'a dit que c'est le temps qui lui a parlé de tout ça! Vous connaissez le temps aussi, c'est certain ! dit Chibi Usa

    -Ah oui...je le connais sans doûte mieux que quiconque, enfin plutôt devrais-je spécifié qu'a une époque ancienne de ma vie, je l'ai très bien connu...
    Ça remonte à un temps très ancien, je crois que la Terre comme vous la connaissez aujourd'hui n'était alors qu'un immense amat de magma...

    Ah le temps... quel sagesse il avait et combien il m'a raconter et expliqué des choses alors que j'étais toute jeune...bien avant mon long voyage a travers les univers et les autres systèmes solaires, un voyages interminable qui durent depuis plusieurs millions d'années dailleurs!

    Je me souviens qu'à la même époque, même un peu avant l'univers fut plongé dans la noirceur . Personne ne pu vaincre cette énergie à part la courageuse princesse Galaxia, fille
    du grand roi Univers et de la reine MilkyWay ''Voie Lactée'', qui sauva la Galaxie . Après les ténèbres, la lumière d'un paradis célestre...et oui mon âme qui était prisonnière de la noirceur fut libéré et j'ai pu revenir, sans quoi, il est certain que la couleur n'aurait jamais vu le jour...

    La température s'était encore rafraîchie, quand Setsuna se leva et vint surprendre la discussion de Zukana et de Chibi Usa.

    -Ça semble très passionnant, toutes vos histoires, mais l'air est frais et il se fait tard, il est préférable de rentrer et surtout pour toi Petite Lady, je ne voudrais pas inquiettez tes parents qui ignorent où tu es présentement! expliqua Setsuna

    -Ah dômage, car Zukana en connait vraiment long, sur votre passé à toi, Usagi et les autres! répondit la fillette aux cheveux roses.

    La jeune femme la regarda, bien entendu que ces propos l'intéressaient elle aussi, mais elle ne laissait rien paraître .
    -C'est pas grâve Petite Lady! On pourra savoir la suite la prochaine fois!

    L'enfant sembla hésiter un moment et regarda la jeune femme avec des grands yeux.

    -Mais, ne prends pas un air désespéré Petite Lady! Ça nous donnera une belle autre occasion de venir ici au parc afin d'écouter la suite des récits de Zukana!
    expliqua la jene femme avec un sourire, tout pour convaincre l'enfant de l'écouter et d'être obéissante.
    Chibi Usa lui rendit le sourire et manifestait son enchantement de refaire une escapade au parc tout comme elles venaient de faire ensemble.

    La chienne Saluki resta muette pendant longtemps, à son tour, elle jouait le rôle de spectatrice et voyant le tempérament de Setsuna envers la petite, elle songeait aux moments de sa vie durant lequel elle aurait voulu être auprès de sa fille, mais qui à cause du sort de son destin avait dût la laisser , espérant que son père pourrait bien l'éduquer avec toute la sagesse requise.

    Zukana était à la fois heureuse de ses instants, mais la mélancolie lui paisait lourd sur les tripes, car elle devait taire un secrêt et d'autant plus que son apparence actuelle, lui empêchait de dévoiler un mystère, dont elle seule dans l'univers connait .
    Tout le long du chemin du retour, elle était préoccupée par des séquels de souvenirs venant du passé, une infinité de tourments qui datent depuis une époque lointaine.


    Elle revoyait une jeune fille lumineuse et translucide, ses cheveux multicolores mêlant le violets,le bleu, le vert, le fushia et le jaune pâle.
    Pendant un long voyage, elle avait connu le Temps, lui même était jeune et savant sur tous. Entre eux se créa une romance, l'un apportant à l'autre la connaissance et l'autre le merveilleux et l'éclat des couleurs dans un univers qui était sombre et lugubre.
    Bien qu'étant non mariés, la princesse Arc-en-ciel a eu un enfant, cela fut gardée dans le plus grand secrêt, d'autant plus que le Temps étant un considéré comme un prêtre dans l'univers ne devait en aucun cas sucomber aux trois voeux.
    Désespérés tous les deux, ils n'avaient guère de choix, puisqu'elle était attendu au find fond de l'univers pour colorer la galaxie et lui devait rester dans son sanctuère et fit le serment d'élever sa fille selon les règle et qu'un jour, elle lui succèderait. Ce qui fut éprouvant par le Temps fut qu' il dut nier être le père de cette douce enfant qu'il voyait grandir et qu'il aimait comme un père aime sa fille.
    Mais le pire fut sans doûte pour la jeune fille, qui n'a jamais pu voir sa fille ne sachant que son nom, un nom très jolie qu'elle lui avait donné.

    Brusquement Zukana se réveilla en sursaut! Elle était déshorientée totalement, puis constata par la suite, qu'elle était à la maison chez Haruka, Michiru et Setsuna, ainsi elle était donc rentrée de cette promenade au parc!

    Oui, elle s'en souvenait, Setsuna avait conduit Chibi Usa à l'apartement de Mamoru et Usagi qui étaient heureux de savoir qu'elle se portait bien, car ils avaient commençé a s'inquietter.Finalement Usagi ayant téléphonné a Haruka avait su que la petite devait être avec Setsuna ,ce qui avait calmé Usagi et rassuré.
    Après, elle était sagement rentrée avec Setsuna, elles s'étaient peu parlée, sans doûte qu'elles étaient chacune trop préoccupées ou en train de rêvasser pour entâmer une discussion.
    Zukana avait un sentiment étrange, mais constata qu'elle venait de faire un rêve, rien de plus et qu'il était passé deux heure du matin, donc il était préférable de se réendormir.


    _________________

    Contenu sponsorisé

    Re: L'histoire...

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 21 Sep - 4:22